Spijeoles, l'autre face du Luchonnais

Comme un peu partout dans le Luchonnais,
endurance et patience sont au rendez-vous.
Mais l'effort est récompensé au sommet
par un panorama éblouissant.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours depuis Espingo.

Lac d'Oô (1504m)

Lac d'Espingo.

Bivouac à la Coume de l'Abesque (2100m).

Grand Quayrat et Lézat,
en montant vers le lac Glacé
(photo prise l'année précédente)

Spijeoles depuis les environs du Lac Glacé

Brèche du Spijeoles et petit lac glacé

Depuis le sommet du Pic de Spijeoles,
lac du Milieu et lac des Isclots.
Au fond, Grand Bachimale-Abeillé; Lustou, Arouyette.

Seil de la Baque et lac glacé
depuis le sommet des Spijeoles.
 
Zoom sur les Crabioules,
depuis le sommet des Spijeoles.
 Depuis le sommet des Spijeoles, Gourdon, Pic Jean-Arlaud et GOURGS BLANCS.
A gauche, au second plan, Escorvets ou Es Corvets.
 
 
Depuis le sommet des SPIJEOLES (3065m),
Pic Royo, Lac glacé, Perdiguère, Portillon d'Oô.


En descendant vers Espingo,
regard en arrière vers les Spijeoles (face N).

Arrivée près du lac Saussat, au retour.


Pause au lac Saussat.

25 juillet 2006: Lac Glacé et Brèche (nuages).
3- 4 août 2007: Pic de Spijeoles.
Longue et magnifique course, réalisée en solo sur un jour 1/2, en partant, comme pour le Perdiguère, des Granges d'Astau à 1 139m d'altitude, pour arriver au sommet pointu des Spijeoles à... 3 065m!

Selon le savant et pyrénéiste Emile Belloc (1), le nom de "Spijeoles" viendrait d'une francisation de son nom gascon "Eths picholes" signifiant "les petites rigoles".

J'ai pu profiter d'un temps superbe et d'un ciel parfaitement dégagé pour l'ascension de ce beau sommet d'où l'on peut contempler le massif du Luchonnais sous toutes ses coutures, et où l'on peut (presque...) toucher le magnifique Pic des Gourgs Blancs  en tendant les bras.
  • (1) Le nom de Belloc a été attribué à un pic (3008m) voisin du Spijeoles. Les deux sommets sont reliés par une crête délicate.

RESUME DU PARCOURS:
Course longue; petite cheminée terminale.

Accès route: après le village d'Oô que l'on aura atteint par Luchon et les premières rampes du Col de Peyresourde, ou par Arreau et le col lui-même, suivre la direction du lac d'Oô (signalée). Les Granges d'Astau sont situées au terminus de la route.
  • 1er JOUR: DES GRANGES D'ASTAU (1139m) à la COUME DE L'ABESQUE (2100m):
0h 00: Départ des Granges d'Astau (1139m), et parcours "classique" jusqu'au Lac d'Oô;
1h 15: Lac d'Oô, 1504m; suivre le sentier qui s'élève plus rudement à gauche du barrage. Il franchit quelques passages calcaires en devenant plus raide.
2h 30: col d'Espingo, 1967m. On descend à gauche vers une passerelle et le lac Saussat que l'on contourne sur le beau chemin dallé. On peut planter la tente près du Lac Saussat, mais, pour gagner quelques précieuses minutes pour le lendemain, j'ai préféré remonter le long du torrent jusqu'à la Coume de l'Abesque. Il suffit alors de chercher des emplacements de bivouac à l'écart du laquet, sur un terrain un peu gondolé et spongieux.
Juste auparavant, environ 50m avant la passerelle, repérer pour le lendemain les deux gros cairns (à droite en montant) qui signalent le départ de la voie normale du Spijeoles.
3h 15 à 3h 30: Coume de l'Abesque, 2100m.


  • 2ème JOUR: COUME DE L'ABESQUE (2100m) - PIC DE SPIJEOLES (3065m) ET RETOUR. Passage croulant (couloir); petite escalade I à I+ sous le sommet.
0h 00: Coume de l'Abesque. 
Ne pas traverser la passerelle et revenir donc en arrière sur environ 50m. Gros cairns marquant le début de la voie menant au Spijeoles. La montée se fait vite assez raide et le sentier, parfois glissant, se faufile entre des barres rocheuses pour atteindre un premier ressaut facile. Il zigzague ensuite en terrain découvert.
1h 45: La dernière partie avant le col est assez rébarbative. J'ai préféré rester sur la gauche, non loin de la Tusse de Montarqué, sans trop m’approcher à droite du mur des Spijeoles (éboulis pénibles testés l'année précédente, au pied de la face Est du Pic).
2h 15 : Col à 2755m où arrivent en général quelques randonneurs venant du refuge du Portillon.
On peut pousser à l'O-NO en direction de la brèche du Spijeoles, ou préférer un peu plus au NO la voie se dirigeant vers le couloir à droite, au-dessus du dernier petit lac glacé. J'ai opté à la montée pour la Brèche (ascension quelque peu chaotique en bon rocher.)
3h : Brèche des Spijeoles, à environ 2920m. 

Le parcours de crête, orienté au Nord se heurte à plusieurs pitons... et gendarmes peu hospitaliers. Je lui ai préféré le sentier d’éboulis bien marqué qui conduit à la cheminée terminale où l'on pose un peu les mains. Le sommet se livre juste après la cheminée
3h 30: PIC DE SPIJEOLES (3065m) où l'on trouve notamment...des oriflammes (?) usés, ressemblant à des drapeaux de prières!
Panorama immense.

Au retour, après avoir descendu la petite cheminée et grâce aux cairns, on peut choisir de couper vers le Sud afin d'emprunter le petit couloir à 2850m. J'avais fait ce choix car il n'y avait personne à ce moment-là, mais si la fréquentation est importante près du couloir (risque de chute de pierres), il me paraît préférable de revenir vers la Brèche.
J'étais revenu par le même itinéraire jusqu'aux Granges d'Astau.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Peio

Belle Ode à l'un des seigneurs du Luchonnais que j'apprécie particulièrement...plusieurs sorties...anciennes...
et de son sommet on voit très bien le Lézat...que tu semblais avoir perdu sur Pyrénées-Team...
A+

Lagrole a dit…

Merci encore Dino!!!
En effet, le Lézat est bien visible depuis le Spijeoles qui est l'un de mes endroits préférés du Luchonnais.
Et je ne te parle pas du bivouac à la Coume de l'Abesque, si calme par rapport à Espingo ou au Portillon...
@+

Anonyme a dit…

tres jolie une rando que j envisage de faire cet ete . merci

Lagrole a dit…

Merci pour ce commentaire sympa.
J'espère que vous aurez beau temps!