Budogia, chaotic land...

Crête oubliée, mais superbe et solitaire, 
à deux pas des visiteurs des Trois Rois qui l'ignorent...
Et c'est très bien ainsi
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours
Portion de descente en vert

Peu après le départ du Refugio de Linza,
Txamantxoia ou Pico Maz.

Eclaircie sur Ezkaurre.

Acherito et Chinebral de Gamueta.

La montée se poursuit vers le col de Linza,
avec quelques montagnards... que nous ne reverrons plus.

Du Collado de Linza,
crête de Budogia, Trois Rois / Hiru Erregeen Mahaia, Table.

Poteau à 1870m, entre
 Solana et Hoya ou Foya de Portillo de Larra.

Base de la crête
où il faut chercher le point de départ...
itinéraire "normal" en rouge; et notre variante en bleu.

Sente cairnée près du Barranco
(variante Trois Rois)

Retour vers la muraille de Budogia
et recherche du point de passage...

Remontée à flanc
près du piton anonyme 

Lapakiza Linzola depuis la montée.
A droite  Lapazarra puis Orhi.

Cuvette et lapiaz, sous la crête de Budogia.

Budogia occidental émerge du chaos...

Muraille et sommet d'Ukerdi.

Dernière montée vers Budogia occidental.

Depuis le sommet de Budogia occidental:
crête jusqu'au sommet principal
puis Peneblanque, Trois Rois, Table, Ossau..

Depuis le sommet de Budogia:
Trois Rois, Table et Ossau.

Depuis le sommet de Budogia:
Aguerri, Visaurin.

Depuis le sommet de Budogia:
Alanos, Espelunga, Ezkaurre.
Plus près, Acherito, Gamueta.

Depuis le sommet de Budogia,
regard en arrière sur la crête d'où nous venons.

Depuis le sommet de Budogia,
Anialarra, Anie.

Depuis la crête de Budogia au retour,
Ansabère, Acherito puis Alanos.

Depuis la crête de Budogia au retour,
brèche et vue sur Espelunga- Ezkaurre .

Depuis la crête de Budogia au retour,
entre les deux sommets.
Photo  d'Éric.

Eric sur un passage délicat dans le vent, 
avant de repasser au sommet du Budogia Occ.

Depuis le col au pied de Budogia, au retour.

Depuis le Portillo de Ukerdi,
Sommet de Ukerdi.

Isard solitaire dans le canal de Ukerdi.

Milieu du canal de Ukerdi.

Depuis la Hoya de Portillo de Larra
sommet secondaire près de Budogia.

Depuis la Hoya de Portillo de Larra
la Solana.

16 octobre 2016:
Cela faisait longtemps que je souhaitais visiter cette crête discrète, située tout près du Pico de los Tres Reyes / Hiru Erregeen Mahaia, bien plus connu des montagnards des deux côtés de la frontière.

Peut-être qu'inconsciemment, le fait que Budogia soit le deuxième sommet de la Navarre (1)...donc de toutes les montagnes basques...m'a motivé un peu plus.


Sa situation originale, l'âpreté des paysages chaotiques rencontrés notamment depuis le Portillo de Larra, font de cette course un des plus beaux itinéraires de la Haute Navarre. Avec Eric, que je remercie pour sa compagnie enthousiaste, nous avons choisi de revenir en boucle par le Canal de Ukerdi, tout aussi sauvage et admirable.


  • (1) ...ou troisième, si on considère que la Table des Trois Rois est un sommet frontalier partagé par 2 Etats et 3 provinces...



RESUME DU PARCOURS
Parcours parfois chaotique  après la Foya de Solana;
un ou deux passages aériens sur la crête finale.

Accès route: Depuis Arette, monter au Col de la Pierre St Martin, puis basculer en Navarre en direction d'Isaba. Suivre la route sur 22 kms puis, 3kms avant Isaba, prendre à gauche la route NA-2000 en direction de Zuriza. Passer le col Argibiela (ou Puerto de Navarra) et descendre à Zuriza (12kms). Remonter une piste sur 5kms en direction du Plano de la Casa et du Refugio de Linza.

0h 00: Refugio de Linza, 1330m; 30T 0679642; 4751832.
Traverser la passerelle et prendre le chemin qui s'élève dans les pâturages à l'ENE.
Après avoir contourné une colline (du Sobrante) par la droite, il pénètre dans un bassin et atteint en:
0h 40: le Sobrante de Linza, à 1540m. Descendre jusqu'au ruisseau- souvent à sec en été, 30T 0681011; 4752584- et poursuivre à l'Est au-dessus de la cabane de Linza et de son enclos. 
Vers 1750m, on traverse une zone rocheuse assez raide.
1h 30: Col de Linza, 1936m. 30T 0682781; 4752695. Piquet en bois peu esthétique...
On découvre au-dessus de nous la crête d'Ukerdi, de Budogia et d'Hiru Erregeen Mahaia, le pic d'Ansabère/Petrechema plus à droite, et à nos pieds la fosse/Hoya de Solana. On descend vers cette dernière direction Est, puis aussitôt au nord, en suivant les marques du GR11. 
2h : Poteau directionnel à 1870m; 30T 0683098; 4753554.  On suit toujours le GR direction NO, en traversant une zone de lapiaz.
2h 20: extrémité Nord de la Foya de Solana, 1770m; 30T 0682750; 4754063.
Nous avons à cet endroit visé la pente herbeuse plein Est- voir photo et tracés- et suivi une sente peu visible au départ.
Vers 1830m, nous avons appuyé à droite (ESE), en longeant un petit ravin (barranco) par sa rive gauche. La pente est raide et aboutit à un replat situé à 1934m- 30T 0683229; 4754001.
Voyant que cette sente contournait la muraille de Budogia et nous menait trop à l'Est, nous avons bifurqué au NO pour viser une sente menant à une faille.
3h: "Barrière" de Budogia et petit mur à 2045m; 30T 0683486; 4754099.
On franchit la muraille en posant un peu les mains pour rejoindre une vire facile (cairns) et prendre rapidement pied sur une sente herbeuse assez raide qui rejoint l'itinéraire plus direct.
La voie mène au pied d'un piton imposant.
3h 25: col à 2137m; 30T 0683601; 4754317. La vue s'ouvre sur un cirque sauvage et garni de lapiaz. Nous avons choisi de le contourner par la gauche (1) pour retrouver quelques cairns isolés et nous hisser sur une sorte d'éperon où apparaît enfin le Budogia occidental.
4h: nouveau... et dernier col à 2280m; 30T 0684209; 4754375.
Il suffit alors de s'élever au sud dans les rochers délités pour atteindre le premier sommet de la crête.
4h 10: BUDOGIA occidental (2); 2319m- 2349m sur mon altimètre ; 30T 0684266; 4754271.
On suit plein Est la crête d'abord effilée -attention en cas de vent...- en direction du sommet principal.
4h 30 environ: BUDOGIA; 2367m. 30T 0684863; 4754333. Magnifique panorama.

Nous avons choisi de revenir en boucle par le Portillo de Ukerdi.
Pour cela nous avons suivi la crête jusqu'au col coté 2280, puis franchi à proximité un sommet secondaire (2292m), avant de suivre en partie l'éperon karstique emprunté à l'aller, en direction du Portillo de Ukerdi, situé au NO.
5h 15: Portillo de Ukerdi, 2180m; 30T 0683807; 4754694.
Le retour, semblable à la VN de Ukerdi, nous a conduits dans le canal rocheux (très sauvage) jusqu'à la Foya de Portillo de Larra - gros cairn à 1792m 30T 0682638; 4754511- où nous avons rejoint au sud le  GR, et un peu plus loin le chemin emprunté à la montée.
8h 30 environ: Refugio de Linza.
  • (1) Une sente s'engage à droite et rejoint la crête de Budogia, mais oblige à redescendre un peu plus loin, au niveau d'une large brèche.
  • (2) Nommé Linza sur certaines cartes.

Telera, le Paso (doble) horizontal

Couleurs fascinantes d'Aragon et pentes plutôt exposées (!),
pour cette sortie sauvage et mémorable..
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. (Carte au 50 000ème)

Roland et Robert en conciliabule 
sur l'aire de stationnement de Lacuniacha,
au-dessus de Piedrafita de Jaca.

Refugio de Telera.

Ibon de Piedrafita.

Depuis les environs du lac de Piedrafita,
Corona del Mallo.

Pendant la montée sur le pierrier au-dessus du lac,
l'impressionnante Foratata.

Vue globale, un peu masquée sur le haut,
du corredor/couloir de Cachivirizas.

Début de l'ascension du pierrier précédant  
le corredor/couloir de Cachivirizas.

Partie supérieure du couloir.

Sortie du couloir à environ 2370m
(Forca de Cachivirizas)

le "Paso horizontal":
Vire exposée, sur les flancs de la Peña Parda.

Petite escalade du mur vers 2470m.

Ascension de la partie finale de la Peña Telera.

Sommet de la Peña Telera,
dans les nuages.

Début de la descente.

Arrivée à la brèche.

Lac  / Embalse  de Bulba.

Le ciel se dégage entre Peña Parda et Telera,
offrant une vue sur le Collado de Telera.

Edelweiss un peu fatigués, vers 2500m.

Mur emprunté à l'aller et au retour.

Vire sur les flancs de la Peña Parda.

Eric sur la partie délicate de la vire.

Dernier tronçon de la vire (Paso Horizontal)
et sortie, près du Collado de Cochavirizas.

Corona del Mallo.

Depuis les environs du Paso Horizontal,
Arriel, Palas et Balaïtous.

Falaise marquant l'entrée
du Paso Horizontal, près du Collado de Cachivirizas.

Début de la descente du 
couloir de Cachivirizas.

Fin du couloir.

Telera, face nord, et Paso Horizontal.

Au retour, vue sur
Peña Roya, Peña Blanca et Sabocos.

Depuis la piste de Piedrafita,
Corona del Mallo, Peña Parda et Peña Telera.

2 octobre 2016:
Magnifique sortie dans la Sierra de Partacua dont la Peña Telera constituerait  le point culminant. (1)

Les couleurs magiques de cette région sauvage d'Aragon, les échanges enthousiastes - conclus par les agapes de milieu de journée (!..)-  avec mes compagnons de route que je n'avais pas revus depuis plusieurs mois, ont fait de cette sortie une nouvelle et énième journée mémorable dans des paysages âpres et sauvages.

L'ascension de la Peña Telera n'est pas à prendre à la légère, y compris à la "belle" saison, car le couloir de Cachivirizas et les vires /terrasses de la Peña Prada, passages incontournables si  l'on entreprend l'ascension en versant nord, nécessitent un pied sûr et une bonne connaissance de ce type de terrain. Dommage que le soleil ait joué à cache-cache une bonne partie de la journée, car les panoramas offerts par cette fière montagne sont très réputés...

L'occasion de revenir un jour dans le secteur , sait-on jamais...
  • (1) Selon l'IGN espagnol (version web), la Peña Telera, avec 2762m,  dépasserait de peu la Peña Retona qui en affiche 2745. Mais d'autres cartes divergent sur ce point. A suivre...

RESUME DU PARCOURS:
Course soutenue en terrain délicat et parfois exposé.
A éviter sur sol humide  et/ou enneigé.

Accès route (depuis la France): Depuis Laruns en vallée d'Ossau, monter au col du Pourtalet (1794m) puis basculer en Espagne, dans le Val de Tena. Après Formigal et Sallent, passer le lac de Lanuza, puis le village d'Escarilla. A hauteur du village de Saquès, prendre à droite la HUV 6102 en direction de Piedrafita de Jaca, traverser le village et s'engager à gauche en direction du "Parque Faunistico de los Pirineos". Au terminus de la route, avant une barrière, se garer à droite sur une aire de stationnement. 

0h 00: Aire de stationnement de la Cuniacha (panneaux), 1375m; 30T 0718422; 4730618.
S'élever au NO sur la piste en passant la barrière et la suivre sur environ 700m.
0h 25: Bifurcation à 1497m; 30T 0717638; 4731266. On abandonne la piste (panneau Refugio de Telera) pour s'élever à droite sur un bon sentier. Celui-ci s'oriente rapidement à l'O- SO puis SO, traverse une zone herbeuse et laisse le refugio de Telera sur la droite. Après une dernière portion près du ruisseau, on s'élève sur sa rive gauche vers le lac que l'on aperçoit au dernier moment.
1h environ: Ibon de Piedrafita, 1602m; 30T 0716626; 4730500. Vue impressionnante sur le Corona del Mallo à gauche et la Telera à droite, séparés par le couloir qu'il va falloir emprunter un peu plus tard... 
On contourne le lac par la droite pour descendre d'abord de quelques mètres et viser au SO la base d'un pierrier.
1h 10: Base du pierrier (cairn) à 1610m; 30T 0716427; 4730233.
On s'élève en zig-zag dans les éboulis assez pénibles pour gagner une zone plus stable. Le sentier contourne les falaises et se poursuit à flanc direction sud, avant de s'élever en direction de la base du couloir que l'on aperçoit bientôt.
1h 50: Base du couloir, gros blocs à 1965m; 30T 0716049; 4729505. Plusieurs d'entre nous ont mis le casque à cet endroit.
On monte alors dans le pierrier raide et rapidement croulant en direction de l'entrée du canal/corredor de Cachivirizas ou Cabachirizas. 
Vers 2100m, on remonte le "vrai" couloir, toujours aussi raide, plutôt à droite de celui-ci où la pierraille est un peu moins fuyante. La dernière partie se rétrécit et on reste prudent jusqu'à la sortie, située à l'Est du col.
3h: Collado de Cachivirizas, 2361m; 30T 0715776; 4728998.
On reprend son souffle pour continuer à droite direction NO sur une portion presque plate. On passe une courte dalle inclinée (facile) pour viser la crête et le pied d'une falaise qui nous fait face.
3h 15: Parvenus au pied de cette falaise -2377m; 30T 0715627; 4729192-, on bascule à droite pour prendre pied sur les terrasses de couleur grise, en direction d'une vire d'abord peu visible, taillée sur le versant Est de la Peña Parda. On évolue ainsi sur ce "Paso Horizontal", longue vire parfois très aérienne, formée deux ou trois portions, dont la dernière impose un étroit mais court passage sous  un rocher en surplomb
A la sortie de  ce passage délicat, il faut s'élever direction ouest dans la rocaille en direction d'un mur de couleur marron, tacheté de blanc (lichens?)
3h 45: Base du mur/dalle à 2455m; 30T 0715445;4729546.
On s'élève en posant les mains (bonnes prises) sur un rocher enfin plus stable, jusqu'à  une cuvette.
4h 00: Cuvette et entrée du cirque  à 2535m (sur mon altimètre) -30T 0715407; 4729517-. Le col de Telera est visible en contre- haut...par temps clair
On remonte alors la partie finale en appuyant à droite (cairns), direction NO, sans trop s'approcher du fil de la crête.
4h 40: PEÑA TELERA, 2762m ou 2764m; 30T  0715122; 4729860.

Les nuages s'étant bloqués sur le sommet et les murailles proches, nous sommes revenus prudemment par le même itinéraire.