Hourgade, le "presque 3000" solitaire

Parcours splendide pour un panorama unique.
Que le Hourgade reste longtemps loin du "bruit" des 3000...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours

Pic de Hourgade depuis la crête d'Ourtiga.

Même vue, depuis le sentier à flanc d'Ourtiga.

Montée raide, après la bifurcation du GR10.

Beau replat vers 2090m.

Cascade sous le 1er lac de Nère.

2ème lac ou lac inférieur de Nère.

Regard en arrière vers le laquet inférieur.

Grand lac de Nère et face NE du Hourgade.

Regard en arrière sur les premiers lacs de Nère.

Petit névé dans la montée.

Depuis le petit lac à 2735m, vue sur 
Petit et Grand Quayrat, Literole, Royo, Perdiguère..

Depuis le lac supérieur à 2840m,
le Pic de Hourgade.

Depuis la brèche située au-dessus du lac,
vue plongeante sur lac de Nère et vallée.

Crête au-dessus de la brèche.

Crête finale vers le Pic de Hourgade.

Depuis la dernière brèche,
lac supérieur, puis Quayrat, Lézat, Literole, Royo, Perdiguère, 
Spijeoles, Seil de la Baque, Pic Jean-Arlaud, Gourgs Blancs, Clarabide...

Depuis la dernière brèche,
Batoua-Guerreys-Lustou, Estos, Sarrouyes.
Au dernier plan, Cilindro (peu visible), Vignemale, Pic Long, Néouvielle.

Depuis la dernière brèche,
Pic Long, Néouvielle, Pic du Midi de Bigorre, Arbizon.

Derniers pas sur la crête, sous le sommet.

Depuis le sommet du Pic de Hourgade, 
Pic Jean-Arlaud, Gourgs Blancs, Clarabide, Posets...
Au premier plan, lac des Isclots et de Caillaouas.

Depuis le sommet du Pic de Hourgade, 
Petit et Grand Quayrat, Lézat, Literole, Royo, Perdiguère, 
Spijeoles, Seil de la Baque, Pic Jean-Arlaud, Gourgs Blancs...

Depuis le sommet du Pic de Hourgade, 
Crête Punta del Sabre- Schrader-Abeillé.
Photo de Pierre.

Depuis le sommet du Pic de Hourgade, 
zoom sur Posets-Eriste.

Pic de Hourgade:  cairn sommital 
et lac supérieur ou lac des Hermitans.

Descente sur la crête, avec au second plan,
les Pic de Nord Nere et d'Espingo.

Lac supérieur et ses névés.

Retour vers le col, à partir du lac supérieur.

Descente vers les Lacs Nère,
dominés à gauche par la crête de Hourgade.

Barre à 2060m, au retour.

19 juillet 2015:
Longue et magnifique randonnée vers l'un des seigneurs du Luchonnais, à quelques encablures de la vallée du Louron. Seigneur mais.... pas tout à fait à 3000m, ce qui lui vaut, pour 36 petits mètres, d'être injustement délaissé et sauvage à souhait.

Peut-être un mal pour un bien: la longue marche d'approche le long de la montagne d'Ourtiga, la vue des cascades et des majestueux lacs de Nère, et surtout la découverte du lac supérieur niché à plus de 2800m au pied de l'élégante crête finale, font du Pic de Hourgade  une montagne solitaire et admirable. 

Quant au panorama au sommet, il est tout simplement superbe, tant sur la "muraille" des 3000 du Luchonnais, que sur les Posets, le Schrader, l'ensemble Batoua-Lustou, les sommets d'Aure-Louron ainsi que les nombreux lacs à toute altitude.

Merci aux fidèles Eric, Pierre (qui a eu l'idée du jour!) et Odile de m'avoir accompagné dans cette très belle sortie, à l'écart des foules.


RESUME DU PARCOURS:
Passage délicat vers 2060m.
Crête finale un peu confuse.

Accès route: Depuis Arreau, prendre la direction de Loudenvielle et du Col de Peyresourde. Juste avant le col, se diriger vers Peyragudes / Peyresourde Balestas, et monter jusqu'au dernier parking, à la fin du goudron. Poursuivre encore quelques minutes sur la piste caillouteuse pour rejoindre un bâtiment de la station (abri pour dameuses?, de couleur verte)

0h 00: Bâtiment vert à 1657m; 31 T 0290941; 4740359. On suit la piste à droite pour la quitter après 3-4mn environ et emprunter un chemin herbeux, en face. Après avoir retrouvé la piste, on repère un panneau annonçant un nouveau raccourci sur la droite.
0h 20: Bifurcation à 1780m; 31T 0290442; 4739435. On s'élève sur un sentier herbeux se rétrécissant progressivement pour aboutir à une crête à 1844m (31T 0290407; 4739230).
Un sentier peu visible s'amorce sur la gauche, à flanc. Il s'élève légèrement direction SE puis sud, avant de devenir horizontal et de descendre légèrement, sur le flanc SO de la montagne de l'Ourtiga (1). Ce sentier assez long traverse des pentes herbeuses raides (prudence).
1h 45 environ: Après avoir atteint le fond du vallon, la voie s'oriente au sud, rejoint le GR10 à 1896m - 31 T 0291656; 4737019 - et le suit sur quelques mètres.
Il  le laisse  pour grimper à droite (SO puis sud) en direction du ravin et du torrent. 
2h: Barre délicate et humide à 2065m - 31 T 0291740; 4736680
On la traverse pour retrouver le sentier qui zigzague près du torrent, avant d'atteindre un beau replat à 2090m. 
En suivant les cairns, on vise le milieu du replat pour traverser le ruisseau et s'élever vers le premier lac de Nère- de petite taille-, à 2381m- 31 T 0291566; 4735566-, puis vers le lac inférieur et son laquet à proximité - 31 T 02911612; 4735489
On grimpe enfin vers le dernier lac, le plus imposant.
3h à 3h 10: Grand lac de Nère à 2433m; 31 T 0291678; 4735218. Superbe site, vue spectaculaire sur la face NE du Pic de Hourgade.
On s'élève à gauche, donc rive droite du lac, pour trouver une sente puis des cairns qui font franchir un éperon, puis on s'approche progressivement de la falaise. Le sentier traverse quelques blocs vers 2550m  (névé le jour de notre sortie), puis il s'élève sur un pierrier, en direction du col que l'on devine en contre-haut.
4h environ: laquet solitaire à 2735m - 31 T 0291724; 4734506- près d'un col où s'ouvre un panorama superbe sur les 3000 du Luchonnais. On laisse en face la voie du val d'Arrouge pour grimper à droite (ouest).
4h 15: Lac supérieur (2) à 2840m (2815m sur mon altimètre) - 31T 0291568; 4734477-, l'un des plus hauts des Pyrénées, niché au pied du Pic de Nere Arrouge. Le site est à nouveau magnifique et la vue sur la crête du Hourgade saisissante.
On appuie à droite en laissant donc le lac en contrebas à gauche, pour rejoindre d'abord une brèche - vue plongeante sur le lac de Nère -, puis on s'élève progressivement à flanc.
Voyant peu de cairns et trouvant le terrain un peu croulant dans la face, nous avons appuyé un peu à droite pour remonter des sentes raides près de la crête (voir photo), et passer tout près du sommet à droite du Hourgade, à 2923m. 
Ensuite, le parcours de crête, bien qu'un peu aérien, ne pose pas de problème particulier par temps sec et en absence de vent. Après deux brèches peu profondes - gros cairn à 2930m; -31 T 0291223; 4734524-, on contourne le dernier ressaut par la droite pour atteindre le sommet.
4h 45 à 5h : Pic de HOURGADE, 2964m; 31 T 0291179; 4734421.
Panorama immense et superbe dans toutes les directions.

Nous sommes revenus prudemment par le même itinéraire en 3h 45.
  • (1) "Artigou" sur certaines cartes.
  • (2)  Il s'agirait du lac des Hermitans, mais la carte IGN n'en fait pas mention.

Bal du 14 juillet au Besiberri del Mig

Sortie inoubliable en ce 14 juillet
qui nous offrit un feu d'artifice de couleurs.
Entrons dans la danse...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Lac de Cavallers.

Fin du contournement du lac.

Barranco de Riumalo, vue générale.

Passerelle pour obliquer 
vers le Barranc/Barranco de Riumalo.

Remontée dans le Barranco, près du torrent.

Depuis la sortie du ravin, Travessani, Punta Alta,
Comalespadas, Sarradé...

 Estanyet de Malavesina ou de Riumalo à  2495m.

Comaloforno depuis la cote 2600 environ.

Crête des Besiberris - Mig et Nord-
depuis la cote 2600 environ.
Photo de Fred.

Voie des Besiberris del Mig, à droite du rocher carré.

Remontée du névé vers 2700m.

Fred dans la remontée du névé.

Passage d'éboulis fins, au-dessus du névé.
Photo de Fred.

Pas de Trescazes, au bout de la combe assez raide.

Depuis le Pas de Trescazes, le versant oriental enneigé.

Depuis le Pas de Trescazes, piton précédant le Besiberri sud.

Crête entre Trescazes et Besiberri del Mig.

Depuis le sommet du Besiberri del Mig Sud / Pic Jolis:
Comaloforno et crête jusqu'au Besiberri sud

Depuis le sommet du Besiberri del Mig Sud / Pic Jolis:
Pic d'Abellers et Punta Senyalada.

Depuis le sommet du Besiberri del Mig Sud/ Pic Jolis, 
le Besiberri nord. 
Au premier plan, Besiberri del Mig nord/ Pic Simo.

Depuis le sommet du Besiberri del Mig Sud / Pic Jolis:
Sarradé, Punta Alta, Comalespadas.

Sommet du  Besiberri del Mig Nord/ Pic Simo,
sur fond de Comaloforno, Besiberri sud, Pic Abellers.

Depuis le sommet du Besiberri del Mig Nord / Pic Simo,
zoom sur Aneto-Luchonnais.

Petite désescalade sur la crête entre
les 2 sommets du Besiberri del Mig 
(du Pic Simo vers le Pic Jolis)

Cuvette enneigée au retour, vers 2650m.

Rive de l'Estanyet de Riumalo.

Vue plongeante sur le ravin de Riumalo, au retour.
Au second plan, lac de Travessani.

14 juillet 2015:
Magnifique ascension de ces deux sommets du Besiberri Del Mig / Central, également appelés "Doble Ressalt", par une chaude journée d'été où n'avons rencontré personne ou presque. 

Il est possible que le déclassement de ces sommets de la cote 3000 (au moins pour l'Institut Cartografic de Catalunya / Instituto Cartografico de Cataluña , après "recalcul" par satellite(1) explique en partie leur faible fréquentation. Mais le versant oriental du massif est de toute façon très peu couru, comme j'avais pu le constater lors ma rude grimpette du Comaloforno. Et c'est très bien ainsi...

Avec Fred, Roland et Florent que je remercie pour leur compagnie et leur bonne humeur communicative, j'ai pu revenir avec grand plaisir dans ce secteur âpre et sauvage, au coeur de l'un des plus beaux massifs granitiques des Pyrénées.
  • (1) On peut rester prudent sur ces calculs, comme le note F. Jacqueminet dans son ouvrage "Pyrénées, d'un 3000 à l'autre". Il propose ainsi au lecteur, comme d'autres le font  ICI, les 2 possibilités de cotes, au-dessus et au-dessous des 3000. J'ai également opté pour cette solution "raisonnable"...

RESUME DU PARCOURS:
Course F/F+
Parcours sauvage et parfois hors sentier.
Courts passages d'escalade en bon rocher sur la crête. 

Accès route: de Montréjeau, prendre direction Espagne par le tunnel de Vielha. Après le tunnel, continuer sur Villaler par la N230, dépasser ce village, puis, environ 1.5km avant Pont de Suert, bifurquer à gauche vers Caldes de Boi. Le barrage de Cavallers est situé 4kms au-dessus du village, au terme d'une route raide et sinueuse, mais en bon bitume.

0h 00: Parking au pied du barrage à 1765m; 31T 0323995; 4716918. On suit le sentier, parfois taillé de marches, qui s'élève jusqu'au barrage.
0h 10: Barrage de Cavallers (1785m). On contourne le lac par la droite (rive gauche), jusqu'au Planell de Riumalo.
0h 50: Planell de Riumalo (1840m). On franchit le ruisseau vers le NO, à l'aide de 2 passerelles -31T 0324272; 4718567. En prenant une direction ONO, le sentier se perd quelque peu dans l'herbe avant de s'enfoncer le long du Barranc de Riumalo.
1h 30: On s'élève dans le ravin étroit et raide, rive gauche du torrent. Certaines portions demandent de l'attention, notamment au niveau du franchissement d'une petite cascade, et un peu plus haut sur une portion au sol dégradé.
2h 00: A la sortie du goulet, vers 2100m, on atteint un replat où le sentier s'efface à nouveau dans les herbes et les rhododendrons. Le sentier, mieux marqué, se rapproche du torrent et s'élève rudement.
2h 20: confluence à 2314m. 31T 0323032; 4718884. Nous avons traversé le torrent dont le débit était assez fort. La voie s'élève ensuite rive droite vers le sud puis le SO.
3h 00: Croupe à environ 2550m d'où l'on voit en contrebas l'Estanyet de Riumalo ou de Malavesina (2495m). Un peu plus haut, on trouve direction SO  des cairns qui conduisent à une croupe puis à des blocs rocheux. On vise alors la large échancrure à droite d'un piton carré (voir photo). 
Pour l'atteindre, nous avons chaussé les crampons à 2670m - 31 T 0322057; 4718835- et remonté le névé de droite à gauche, jusqu'à une - courte- portion de petits éboulis pénibles au pied d'un ruisselet. Nous avons rapidement basculé à droite pour suivre les cairns jusqu'à une vaste combe à nouveau enneigée. 
4h 15 environ: Combe enneigée à 2801m; 31T 0321857; 4718675. Belle vue à l'ouest sur le Pas de Trescazes, avec à droite les falaises du Besiberri del Mig. 
Laissant mes compagnons du jour attaquer rapidement la paroi, j'ai préféré viser le Pas de Trescazes en progressant sur des névés assez raides.
4h 35: Pas de Trescazes, 2909m; 31 T 0321589; 4718460; Vue magnifique sur les 2 versants du massif.
J'ai ensuite remonté la crête direction nord, en suivant les cairns (quelques pas de II isolés près du fil, sentes étroites).
5h: Besiberri del Mig Sud ou Pic Jolis, 3003m/ 2994m; 31T 0321561; 4718681 Panorama immense.
Nous avons soufflé quelques minutes avant de nous lancer vers le deuxième sommet, séparé du premier par une crête un peu chaotique en bon rocher (courte cheminée, II).
5h 15: Besiberri del Mig Nord ou Pic Simo, 3002m / 2993m. 31T 0321625; 4718756. Superbe vue, et apparition du Besiberri nord tout proche...

Nous sommes revenus par la crête jusqu'au Pas de Trescazes puis avons suivi le même cheminement qu'à l'aller jusqu'à 2600m environ. 
Nous avons ensuite dégringolé quelques blocs direction nord puis NE, pour atteindre la rive de l'Estanyet Riumalo ou de Malavesina. 
Après une pause bienvenue, nous sommes revenus par le raide sentier du ravin de Riumalo.
9h 30 à 10h: Barrage de Cavallers.