Peña Blanca, l'hiver en pentes-presque- douces.

Magnifique journée de fin d'hiver,
dans un paradis blanc, tonique et convivial!...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
Crête et descente en BLEU

Départ d'Anéou: à gauche le Campana d'Anéou, 
puis Pic d'Anéou et Pène de la Glère.
Il faudra passer à gauche de ce dernier (trait rouge).

Centre Pastoral d'Anéou.
Au second plan, Pic de Peyreget, Pic du Midi d'Ossau.

Remontée du début de la combe, vers 1950m.

 Remontée de la combe en file indienne,
avec l'Ossau en arrière-plan.

Nous progressons dans la montée...
(photo d'Eric)

Fred dans la partie finale du couloir. 

Depuis le plateau à 2150m environ, direction col de la Glère
et Peña Blanca (non visible de cet endroit).

Depuis les environs du col de la Glère,
la Peña Blanca à droite du col enneigé. 

Pène de la Glère depuis le plateau à 2200m. 

Depuis le plateau à 2200m environ,
Odile et Robert avec Lurien, Palas, Balaïtous, Infiernos 
en toile de fond.

Pène de Mauhourat; Infiernos- Garmo Negro au second plan. 

 Depuis le col enneigé,  dernière montée
sur la crête de la Peña Blanca et sa corniche. 
Au second plan, Pene de Mauhourat, Pic d'Anéou;
plus loin: Infiernos-Garmo Negro-Argalas.
(photo d'Eric)

Du sommet de la Peña Blanca, Pic du Midi d'Ossau. 
Plus près à droite, Pène de la Glère.

 Du sommet de la Peña Blanca, 
Punta Escarra et Pico de Anayet. 

 Du sommet de la Peña Blanca, crête vers le Canaourouye. 
Au second plan, Visaurin, Castillo de Acher, Acherito, Ansabère, Anie...

Descente de l'antécime ouest
ou sommet occidental de la Peña Blanca.
Photo de Robert.

 Sur la crête, regard en arrière vers Peña Blanca.

Robert près de la corniche
dans la montée finale du Canaourouye.

Arrivée au sommet de Canaourouye. 

 Du sommet de Canaourouye, 
Gamueta, Acherito, Ansabère, Trois Rois, Anie.

Du sommet de Canaourouye, 
Ossau, Palas, Arriel, Balaïtous.

 Pic du Midi d'Ossau dans la descente.

 Depuis la descente,  Palas, Arriel, Balaïtous.

Pene de la Glère, Peña Blanca, depuis le vallon du retour.

Dans le vallon du retour. 

8 mars 2015:
A quelques encablures de la voie très fréquentée du Canaourouye, il est possible de trouver des combes immaculées et des sommets solitaires.

La Peña Blanca (sommet à 2365 ou 2367m, non nommé sur la carte IGN) est de ceux-là.
Un large mais raide vallon pour accéder au col de la Glère, une dernière partie agréable et calme entre Pic d'Anéou et Canaourouye: ce sommet mérite une visite, notamment en hiver, pour son ambiance tranquille et son vaste panorama. 
Les bonnes conditions et notre enthousiasme communicatif nous ont poussés jusqu'au Canaourouye, par un beau parcours de crête, parfois agrémenté de corniches...

 Un grand merci à mes camarades aussi toniques que joyeux tout au long de cette journée inoubliable.


RESUME DU PARCOURS:
Randonnée hivernale. Pentes raides entre 1950 et 2100m.
Equipements (raquettes- bâtons, crampons-piolet...) indispensables.

Accès route: Suivre la D934 qui vient de Pau, Laruns, et se dirige vers le Col du Pourtalet. A 1 km environ du col, se garer à l'aire de stationnement qui longe la bordure de la route, près de la cabane de l'Araille.

0h 00: Aire de stationnement de l'Araille à 1720m; 30T 0711101;4743529.
Suivre la direction Ouest en légère descente jusqu'à un pont situé à 1710m 30T 0710868;4743342 que l'on traverse. On atteint rapidement le Centre pastoral (plusieurs constructions)  et on suit au sud-ouest le vallon de gauche.
1h: Vers 1910m, on quitte l'axe de ce vallon pour viser, à gauche du piton de la Pène de la Glère bien visible au départ de la sortie, celui du Houn de la Glère dont la pente se redresse rapidement. 
Avec crampons et piolet, nous avons remonté des pentes raides, jusqu'à un minuscule replat. La suite est également raide jusqu'à la cote 2100 environ.  
1h 40 environ: second replat à 2100m - 30T 0708877; 4742661-, plus vaste que le précédent.
On passe bien à gauche de la Pène de la Glère pour remonter, un peu en dévers, jusqu'à une canaule où les skieurs peuvent contourner une portion raide par la gauche.
2h 10: Toujours avec crampons-piolet (voir tracé), nous avons remonté tout droit, direction SSO, jusqu'à un large plateau à 2240m -30T 0708465;4742379-. Belle vue au SO sur la Peña Blanca -masquée jusque là-, la Pène de Mauhourat au sud et les sommets aspois à l'ouest.  
Nous avons ensuite visé un col frontière bien enneigé à gauche de la Peña Blanca. 
Depuis la crête, il suffit de grimper plein ouest en direction du sommet, en restant le plus possible éloignés d'une corniche. 
3h environ: PEÑA BLANCA, 2365 ou 2367m; 30T 0708247; 4742198. Sommet non mentionné sur les cartes françaises. Panorama magnifique... et peu de randonneurs/skieurs en général, ce qui était le cas le jour de notre visite.
La neige étant plutôt en bonne condition, nous avons poursuivi vers l'ouest sur la crête frontière. On passe d'abord au sommet occidental (2357m), puis on se dirige vers le Canaourouye. La crête était par endroits encombrée de corniches qu'il a fallu éviter sur des portions rocheuses ou en restant proches du versant nord.
3h 45: Pic de CANAOUROUYE, 2347m; 30T 0707184; 4742463.
Panorama immense et nombreux visiteurs, contrastant avec le calme de la Peña Blanca...

Après une collation solide et conviviale (!!), nous sommes redescendus par la voie normale jusqu'aux environs du Pla de la Gradillère. Nous avons ensuite appuyé un peu au NE pour emprunter un vallon solitaire, non loin de la voie  fréquentée du Canaourouye.
6h environ: Aire de stationnement de l'Araille.

2 commentaires:

Robert a dit…

Aupa Peio,
Un vrai paradis, nous avons eu droit à une journée de rêve, bien ensoleillée avec une excellente neige, un petit BRA de 2, une crête un peu cornichée mais en bonne conditions et surtout un groupe de qualité. L'ambiance des grands jours !
Merci et amitiés,
Robert

Lagrole a dit…

Aupa ta milesker Robert!
En effet, une journée de rêve où tout était réuni pour "sniffer notre blanche à nous".
Nous avons pu tester le matériel... et les cuissots sur ces pentes pas si douces...
Un nouveau souvenir marquant, et une ambiance que l'on est pas prêt d'oublier.
Amicalement