La Suelza des Démons...

Fantastique panorama, massif bien dépaysant.
On se damnerait pour une telle  "bambée"...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours (portions de descente en vert)
Carte au 40000ème.

Départ vers 1510m, sous un beau monolithe.

Zoom sur Tres Marias.

Au-dessus de la centrale d'Ordiceto, vers 1980m.

Pico d'Ourdissetou.

Depuis le lago de Ordiceto, la Punta Fulsa.

Depuis le lago de Ordiceto, la Punta Suelza,
objectif du jour.

Bachimala/Schrader, Aneto-Maladeta,
depuis la montée vers 2400m.

Zoom sur les Picos de Eriste.

Regard en arrière sur le lago de Ordiceto,
Pic d'Espade. A droite, pic d'Aret.

Cauarère et Batoua.

Traversée d'un névé incliné vers 2510m.

Couloir raide d'éboulis à remonter...
(variante à la voie normale)

Depuis le col coté 2800, le pic Schrader...

Depuis le col coté 2800, Lago del Cau, Sierra Marquès.

Depuis le col coté 2800, Punta Fulsa, puis
Monte Perdido, Munia-Troumouse.

Punta Suelza, dernier ressaut depuis la crête ouest.

Roland et Robert sur la crête, 
sur fond de Fulsa et Mont Perdu.

Robert en termine avec le sommet de la Punta Suelza.

Depuis le sommet de la Punta Suelza, lago de Ordiceto,
puis sommets d'Aure, Batoua-Lustou...

Depuis le sommet de la Punta Suelza, 
Posets et Picos de Eriste.

L'équipe du jour au sommet de la Punta Suelza.

Retour rapide après le col coté 2800.

Punta Suelza au retour, 
depuis les laquets situés sous le barrage d'Ordiceto.

20 juillet 2013:
Superbe sortie vers l'un des grands sommets de la région de Bielsa.
La Punta Suelza, idéalement située entre les vallées de Bielsa et de Viados, s'aborde depuis quelques années sans difficulté excessive depuis le Collado de la Cruz de Guardia et la cabane de Pardinas.

Mais la voie "classique", à partir du lago de Ordiceto est probablement plus variée et sauvage, malgré la remontée fastidieuse de la longue piste de Parzan.

Nous avons choisi cet itinéraire avec mes compères Roland et Robert, toujours enthousiastes et motivés.
Cette belle montagne isolée qui se gravit au terme d'un effort soutenu, mais sans tenter le Diable... offre un panorama divin (!) par temps clair...


RESUME DU PARCOURS:
Couloir d'éboulis très raide entre 2600 et 2800m. (1)

Accès route: Depuis la France et la vallée d'Aure, franchir le tunnel de Bielsa. Descendre versant aragonais pour, environ 7km plus tard (petit panneau en bois), emprunter sur la gauche la piste très dégradée de Parzan. Possibilité de stationner environ 300m après la bifurcation. Pour gagner du temps, nous avons poursuivi sur la piste pour nous garer sagement environ 3.5km plus haut, vers 1510m. Pour cette piste, encore plus détériorée après le rude hiver 2012-2013, les véhicules tout-terrain sont fortement conseillés voire nécessaires.

0h 00: Entrée d'un virage à 1511m - 31T 0273788; 4727732. Nous avons remonté la piste caillouteuse jusqu'à la centrale hydroélectrique d'Ordiceto à 1950m. Le sentier du GR11 permet de couper la piste sur quelques hectomètres, pour la retrouver un peu plus haut. Vers 2150m, on peut également emprunter un beau sentier qui s'élève jusqu'aux laquets situés sous le barrage.
2h 30: Barrage et Lago de Ordiceto, 2370m; 31T 0277443; 4727343. On le traverse pour trouver un sentier cairné qui remonte vers le Sud,  contourne un éperon par la gauche (NE), puis rejoint une vire vers 2500m. 
Nous avons chaussé les crampons pour traverser un névé assez pentu qui recouvrait la voie d'été (cairns plus rares). 
La voie s'oriente ensuite au SO pour monter très rudement dans des éboulis parfois instables, en direction d'un col que l'on aperçoit bien en contre-haut. La dernière partie est un peu moins raide et la sente se faufile dans des rochers blancs.
4h 30: col à 2800m; 31T 0277353; 4726181. (1) Magnifique panorama. 
On bascule versant sud pour aborder la crête, assez large au départ, direction S-SE. Le sentier contourne bientôt un ressaut rocheux par la droite, pour remonter de plus belle vers le sommet.
5h environ: PUNTA SUELZA, 2972 ou 2974m selon les cartes; 31T 0277851; 4725748.  Panorama immense par temps clair.

Le ciel s'étant brusquement chargé, nous avons pressé le pas pour un retour assez expéditif, notamment après le col à 2800m où la pente d'éboulis se dévala très vite... jusqu'à un large névé à 2600m et une descente non moins rapide vers le lac d'Ordiceto. 
Nous sommes revenus en des temps raisonnables pour rejoindre la voiture environ 8h 30 après notre départ matinal.
  • (1) "Collado noroccidental" sur certains sites espagnols. Le couloir qui conduit à ce col est une variante à la voie normale-moins raide- que l'on aborde par la brèche de Suelza, plus au nord.

Aucun commentaire: