Les Gabiétous: des jumeaux bien dressés

Sommets élégants, suivis d'une crête improbable (!),
et retour solitaire par le Collado Blanco.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
Retour en bleu.

Passage sous le torrent, vers 2350m.

Glacier du Taillon, bien gris...

Arrivée au refuge de la Brèche.

Brèche de Roland et son "ancien" glacier...snif...

Vestige du glacier de la Brèche (simple mare),
et Pic des Sarradets au second plan.

Sur la voie normale du  Taillon,
vue sur le Pico Blanco et le collado Blanco (voie retour)

Ascension du Taillon dans les nuages.

Depuis le sommet du Taillon,
éclaircie sur les Gabiétous.

Depuis la crête au NO du col des Gabiétous,
le glacier crevassé des Gabiétous.

Depuis le sommet du Pic des Gabiétous oriental (3031m),
le Pico de Gabieto occidental, son presque jumeau (3034m)

Arrivée prudente au Gabieto occidental.

Depuis le sommet du Pico de Gabieto occidental,
le Gabiétous oriental à gauche,
puis le Taillon un peu plus loin.

Depuis l'arête SW du Gabieto,
il va falloir descendre prudemment... 
(sous le cairn indiqué par la flèche)

Depuis la descente au SSE du Gabieto occidental,
vue sur le Collado Blanco et le Pico Blanco.

Arête SW, vue générale,
au-dessus des éboulis très fuyants.

Depuis le Collado Blanco,
le Pico Blanco (2904m).

Versant sud du Cirque (Brèche de Roland, Casque)

Fin du parcours en descendant vers le col des Tentes: 
vue sur Taillon et Gabiétous, versant nord.

21 septembre 2012:
En ce dernier jour d'été 2012, belle ascension en solo du double sommet des Gabiétous (1), en passant- en groupe...- par le Taillon

Pour effectuer une boucle, j'ai poursuivi sur l'arête SW des Gabiétous (exposée), avant de redescendre péniblement vers la partie supérieure du Circo de Gabieto et de rejoindre le Collado Blanco. Cette partie de l'itinéraire est délicate et très peu parcourue.

Les conditions climatiques de cette fin d'été nous ont donné l'occasion d'observer avec tristesse l'état de forte dégradation, voire de disparition des glaciers (notamment celui de la Brèche).
  • (1) Viendrait de "gaouet", le rhododendron.  (Cf. "La toponymie" de Marcellin Bérot); merci Damien pour l'info! On trouve aussi le "gabèt"  (petit gave),  torrent de montagne, mot plutôt utilisé en Béarn et dans le Lavedan.

RESUME DU PARCOURS:
Course F+ à PD- pour l'accès aux deux sommets.
Terrain un peu instable vers le col de Gabiétous.
Arête SW aérienne (PD+)  après le Pic occidental.

Accès route: depuis Gavarnie, prendre la direction du Col des Tentes que l'on atteint après environ 10kms de lacets.

0h 00: Col des Tentes, 2208m; 30 T 0741475; 473228. 
Suivre la route (en travaux en septembre 2012) jusqu'à Boucharo.
0h 20: Port de Boucharo, 2270m.
 30 T 0740468;4732110. 
Prendre à gauche le sentier du Refuge de la Brèche. Après une courte montée, il longe horizontalement la face Nord du Taillon avant de grimper plus nettement vers l'ESE. Vers 2400m, on traverse le torrent équipé d'une chaîne (flèches rouges30 T 0742673; 4731791. Le passage est plus facile sur la gauche si le débit est important.
1h 25: Col des Sarradets, 2589m30 T 0742888; 4731439.
1h 35: Refuge de la Brèche, 2587m30 T 0743007; 4731326
La montée, le long d'une sente d'éboulis puis autour de l'ancien glacier (inexistant en ce mois de septembre 2012...) est bien plus pénible que sur un sol recouvert de neige.
2h 20: BRECHE DE ROLAND, 2807m;
 30T 0742964; 4730778. 
On suit à l'Ouest le sentier qui longe la base des falaises du Bazillac avant de remonter vers la Fausse Brèche et de contourner le Doigt par la droite.
Du dernier col à 2955 m, on grimpe par des sentes bien marquées jusqu'au sommet.
3h 05: TAILLON, 3144m. 30 T 0741546; 4731017.
Pour aller aux Gabiétous, j'ai suivi la crête frontière en descente vers le S-O.
Un cairn à 3059m, -30 T 0741320; 4730759- marque le départ de la voie, d'abord en descente vers le Nord. Le terrain est assez croulant au départ (sorte d'entonnoir), puis la voie zigzague pour se rapprocher  du Col des Gabiétous. 
4h: Près de ce col à 2935m - 30T 0741024; 4730903-, j'ai un peu louvoyé pour finalement contourner un éperon par la gauche / Ouest (terrain instable), et me rapprocher de la crête du Gabiétous oriental. Une sente raide mais bien marquée direction NO conduit au sommet.
4h 25: Pic des GABIETOUS Oriental, 3031m; 30 T 0740649; 4731081. Belle vue sur son voisin occidental et sur le Taillon  notamment.
La crête se prolonge au SO en se retrécissant, mais les obstacles peuvent se contourner versant espagnol.
4h 45:  Pico de GABIETO ou Gabiétous Occidental, 3034m; 30 T 0740407; 4730898. 
Le retour s'effectue normalement par le même itinéraire, ou en descendant directement au S-SE dans le Circo de Gabieto.

La suite du parcours par l'arête SW - déconseillée sans équipement- n'est donc mentionnée ici qu'à titre indicatif (passages exposés II à II+ sur rocher parfois lisse, contournements plus qu'hasardeux).
J'ai  poursuivi sur la crête direction SO - piton à 3021m- 30 T 0740304; 4730805 - en cherchant les meilleurs passages. Après environ 20mn de progression, j'ai visé un cairn en contre-haut (voir photo). 
Un peu avant de l'atteindre, j'ai  plongé tant bien que mal au SE dans la face très croulante (barres délicates et exposées)
Une fois parvenu dans la partie supérieure du Circo de Gabieto à 2890m environ, j'ai visé à l'Est le Collado Blanco, bien visible. Le cheminement, solitaire et éprouvant dans les éboulis (bruns, puis grisâtres), se termine par une remontée raide sous le col.
6h 15: Collado Blanco, 2828m; 30 T 0741410; 4730223

La suite du parcours, direction E-NE (cairns), ne pose pas de problème. 
Sans perdre trop d'altitude, on vise un laquet à 2745m, puis on remonte au Nord, vers la Brèche de Roland pour retrouver le chemin du retour. 
Il est également possible de revenir plus directement par la Fausse Brèche (voir plan, parcours non testé).
8h 30 à 9h: Col des Tentes.

Robiñera, envers et contre Troumouse

Entre Pineta et Troumouse,
un beau panorama à un peu plus de 3000m.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours en bleu.
(Carte au 50000ème)

Fuente de Petramula et carrefour à 1920m environ;
(voir topo ci-dessous).

Barranco del Clot,
sur fond de Comodoto.

Dans la montée, vers 2200m,
vue sur Punta de las Olas, Soum de Ramond, Monte Perdido.
Tout à droite, le Cilindro est masqué.

Vers 2400m, vue sur la Robiñera ou Pico de las Luseras.

Depuis le collet à 2850m, vue partielle et voilée
sur la vallée de Barrosa et le Pic d'Espluca Ruego.

Crête terminale de la Robiñera.
Au second plan, Lagos de la Munia.

L'un des derniers ressauts avant le sommet 
du Pico de (la) Robiñera.

Depuis le sommet du Pico de Robiñera,
Punta de las Olas, Soum de Ramond, Monte Perdido, Astazous.
Le Cilindro est masqué par les nuages.

Depuis le sommet du Pico de Robiñera,
la Munia, Troumouse...

Depuis le sommet du Pico de Robiñera,
Pene Blanque, puis Vignemale un peu couvert, au second plan.

Au retour de la Robiñera, Cirque de Barrosa, 
puis vue au loin sur... les Posets?.

Depuis la crête sud de la Robiñera, au retour,
vue sur les Lagos de la Munia et le massif du Mont Perdu.
(Le Cilindro apparaît quelques minutes)

Las "Tres Marias", la Suca, Col d'Añisclo, au retour.

Vue générale de la Robiñera ou Pico de las Luseras.

7 septembre 2012:
Avec José - que je remercie pour sa compagnie enthousiaste -, belle sortie de fin d'été vers le "dernier 3000" du massif  Munia- Troumouse.

Le Pico de la ROBIÑERA est le seul sommet du massif  dont la voie normale soit entièrement située en territoire espagnol... bien que l'on puisse aussi l'atteindre depuis le Cirque de Troumouse, par un itinéraire plus détourné.

Il est également appelé Pico de las Luseras, en référence semble-t'il (?) aux ardoises que l'on trouve abondamment sur sa crête terminale. 

Sa position stratégique, entre les belles vallées de Barrosa, de la Larri, et le versant sud du Cirque de Troumouse, lui assurent un très beau panorama par temps clair.


RESUME DU PARCOURS:
Fin d'ascension un peu raide
mais bien signalée.

Accès route: Depuis la France, franchir le tunnel de Bielsa au-dessus d'Aragnouet. Environ 6km après la sortie du tunnel, prendre à droite la petite route de Chisagues. D'abord goudronnée, elle se transforme en piste caillouteuse après le hameau de Chisagues. On peut pousser jusqu'à 1700m environ, voire plus haut avec un véhicule haut ou 4x4. Mais quelques dos d'âne et trous (!) nous ont sagement conduits à stationner à 1720m, un peu au-dessus du plateau herbeux.

0h 00: Petit emplacement à 1720m; 31T 0266207; 4728873 .
On continue sur la piste pendant environ 30mn, jusqu'à la Fuente de Petramula à 1920m, (panneau et piquet de bois). Environ 100m plus haut, après le virage en épingle, on repère le départ du sentier qui s'amorce à gauche, direction nord-ouest (panneau "Lagos de la Munia o de la Larri" en 2012). On s'élève alors sur ce sentier jusqu'au Barranco del Clot de los Gabachos.
0h 50: Ruisseau à 1977m; 31T 0264594; 4729805. On le traverse pour grimper en zig-zags sur un sentier bien marqué qui remonte le barranco (ravin), en suivant une direction générale Nord.
2h 10: Vers 2460m - 31T 0264613; 4730940-, à proximité du Collado de Las Puertas que l'on laisse en face plein Nord, nous avons basculé à droite (Est) vers une sente visible qui descend légèrement, avant de  remonter presque aussitôt. 
La voie contourne par la droite la grande barre  située au Sud du Pico de la Robiñera. On poursuit alors l'ascension bien cairnée - mais assez raide, terrain décomposé -sur le versant Sud-Est.
3h à 3h 15: Vers 2840m - 31T 0265228; 47314880 -, la voie s'oriente au N-NO pour atteindre la crête finale. Elle zigzague encore jusqu'à un premier sommet, sorte d'antécime à 2992m - 31T 0265179; 4731742-, descend ensuite dans une brèche et franchit un dernier ressaut par la droite.
3h 30 à 3h 45: Pico de la ROBIÑERA ou Pico de las Luseras, 3003m. 31T 0265145; 4731935.
Très beau panorama sur las "Tres Marias", le Massif du Mont Perdu, le versant sud du Cirque de Troumouse un peu écrasé par la Munia, et au loin sur Lustou, Suelza, Schrader, Posets etc...

Nous sommes revenus par le même itinéraire en pressant un peu le pas car les nuages arrivaient en masse derrière nous...

Tusse de Montarqué: quel panorama ?...

Voyage embrumé vers ce célèbre belvédère...
... qui s'est couvert de nuages
et de givre en plein été.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Lac d'Oô et Grand Quayrat (1er jour) 

Regard en arrière sur le lac d'Oô. 

Depuis le Cirque d'Espingo,
Grand Quayrat et Tusse de Montarqué. 

Lac et refuge d'Espingo. 

Lac Saussat puis Tusse de Montarqué.

 Arrivée au refuge du Portillon...
dans les nuages et le froid.

Montée vers la Tusse de Montarqué
dans le givre et avec un peu de grésil (2ème jour) 

Sommet de la Tusse de Montarqué (2889m);
tant pis pour le panorama...

Depuis la Tusse de Montarqué,
on aperçoit à peine le lac Glacé ou lac du Port d'Oô. 

Retour vers le refuge du Portillon. 

Lac Saussat et lac d'Espingo au retour.

Au Col d'Espingo.

1er et 2 septembre 2012:
Sortie contrariée par le froid, les nuages...et le grésil !

Partis avec Gérard et Thierry, montagnards enthousiastes (!), dans l'intention de visiter deux ou trois "3000" du cirque du Portillon, nous dûmes vite déchanter.
L'arrivée au refuge vers 18h30, sous un froid vif et dans les nuages laissait présager un lendemain guère plus ensoleillé... 

Mais comme il était trop tard pour renoncer (!), et pour ne pas rentrer "bredouilles", nous avons pris la décision de monter à la Tusse de Montarqué afin de guetter une minuscule éclaircie... qui hélas ne vint jamais.

RESUME DU PARCOURS: 
NB: les repères GPS sont inutiles par temps clair.

Accès route: après le village d'Oô que l'on aura atteint par Luchon et les premières rampes du Col de Peyresourde, ou par Arreau et le col lui-même, suivre la direction du lac d'Oô (signalée). 
Les Granges d'Astau sont situées au terminus de la route. 

0h 00: Granges d'Astau (1139m, 31T 0295603; 4737697). On suit les touristes jusqu'au Lac d'Oô;
1h: Lac d'Oô, 1504m. Le sentier contourne le lac par sa rive droite et s'élève vers le SE.
2h: Col d'Espingo, 1967m: 31T 0295434; 4733927;
En passant par le magnifique chemin dallé du lac Saussat, on prend la direction de la Coume de l'Abesque (passerelle à 2080m) et du refuge du Portillon.
4h 15 à  4h 30: Refuge du Portillon, 2571m; 31T 0295934; 4730921..

Le sentier de la Tusse de Montarqué, abondamment cairné, part immédiatement du refuge, direction Nord-Ouest, puis Ouest. Il s'élève sans difficulté particulière... par temps clair et sur sol sec...
5h 30 à 5h 45 (des Granges d'Astau, 1h 15 depuis le refuge du Portillon): TUSSE DE MONTARQUE, 2889m; 31T 0295147; 4730961. 
Belvédère de premier choix sur les sommets du Haut Luchonnais, toujours par temps clair. 

Sinon, on peut "clairement" faire jouer son imagination...


Pour comparer: Depuis le sommet de la Tusse de Montarqué:
Gourgs Blancs, Gourdon, Spijeoles.
Photo de Robert, lors d'une autre ascension (22/09/2013)