Ramougn, l'expo permanente

Sommet élégant,  
avec une escalade finale exposée,
dans un cadre unique.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours.
Portion de descente en bleu.

Depuis le parking d'Aubert,
Ramougn et Néouvielle.

Depuis la Brecque de Barris,
Ramougn, Néouvielle, Brèche de Chausenque.

Depuis le sentier du Néouvielle,
 Pic Dets Coubous, Madamète, Estibère.

Ramougn depuis le vallon, dans sa partie inférieure.

Cheminée du Ramougn, partie supérieure.
Photo d'Alain.

 Alain sur une dalle délicate, 
juste après la cheminée.

Quelques pas d'escalade sur la crête.
Photo d'Alain.

"Taillante" du Ramougn 
(point stratégique, exposé

Derniers rochers brisés à escalader. 

Au sommet du Ramougn ou Ramoun,
le Néouvielle dans le dos.
Photo d'Alain.


Au tour d'Alain.

 Depuis le sommet du Ramougn ou Ramoun ,
Lacs d'Aubert-Aumar, sur fond d'Arbizon.

  Depuis le sommet du Ramougn ou Ramoun ,
lac de Cap-de-Long, puis Campbieil, Badet, 
Pic Long (dominant le lac Tourrat)

  Dans la descente du Ramougn ou Ramoun,
vue sur une portion de l'arête NO.
Au second plan, Pic des Trois Conseillers.


Désescalade de la taillante...
...le mollet concentré (!...)
Photo d'Alain.

"Restes" du glacier du Ramougn, au retour.

Ramougn depuis la partie supérieure du vallon.
Tracé APPROXIMATIF de la voie
que nous avons suivi à la descente.
(la montée fut plus directe... et pénible)

Lacs d'Aubert et d'Aumar dans la descente (vers 2300m)

23 août 2012:
Superbe course vers un sommet qui souffre de la concurrence parfois étouffante du Néouvielle tout proche.

Le Ramougn ou Ramoun mérite pourtant une visite pour son cadre, somptueux, son rocher franc et la solitude de ses parois vertigineuses, formées de pitons, petits dièdres et autres "taillantes".

C'est un sommet qui se mérite et dont l'exposition au vide laisse perplexes de nombreux randonneurs... (NB: ce n'est d'ailleurs pas vraiment une randonnée...) 

A quelques pas de cette voie dite "normale" ou  arête NO, le Ramougn possède également des voies d'escalade relevées qui répondent aux doux noms de "Flagrant Délice", "Raisin d'Ours" ou encore "A la recherche du temps perdu".

Merci à Alain de m'avoir accompagné dans cette course marquante dans un décor unique. Il nous livre ses impressions  ici

RESUME DU PARCOURS:
Course PD+.
Fin d'ascension très aérienne.
 Sangles, corde de secours et/ou matériel de rappel.

AVERTISSEMENT: l'ascension de la crête NO du Ramougn (PD+ exp.) est plus compliquée que celle des voies normales "classiques" du secteur, à l'exception de celle du Pic Long. Elle se termine par une escalade courte mais exposée, où l'erreur n'est pas permise. A grimper en connaissance de cause.

Accès route: Le départ a lieu du lac d'Aubert (2155m), que l'on atteint en voiture ou en navette l'été (après 9h ou 9h 30). En été, il faudra dans tous les cas s'acquitter d'un péage...

0h 00: Parking d'Aubert, 2155m. 31T 0266604; 4747069.
On descend légèrement vers le Sud en direction de la digue du barrage. Après celle-ci, on rejoint une zone herbeuse, puis rocheuse. On
 laisse rapidement le chemin du Pas du Gat à gauche pour suivre le sentier de droite qui se faufile entre de petits ressauts rocheux et s'oriente au N-NO. 
0h 50: Brecque de Barris (2439m) 31 T 0265718; 4746957. Vue à l'Ouest sur la Pointe du Ramougn et le Néouvielle. 
La voie descend un peu, puis remonte vers l'Ouest dans une zone de gros blocs. Elle atteint une première "cascatelle" à 2515m; 31 T 0265203; 4747066. Après une cascade plus imposante, la montée se fait un peu plus raide. 
1h 30: Bifurcation (plusieurs cairns) à 2663m; 31T 0264711; 4747170. 
On laisse à l'O-NO la voie du Néouvielle pour se diriger au S-SO vers le vallon de Ramougn qui peut aussi être emprunté plus directement, en longeant la base de la crête de Barris d'Aubert. 
En restant au "creux" au vallon, on vise au S-O la brèche du Ramougn. 
Sans aller jusqu'à celle-ci, nous avons raccourci la montée en visant la crête, en remontant des dalles et petits éboulis fuyants (peu recommandable). Nous avons ainsi appuyé au Sud vers la base du piton, sachant qu'il est plus facile (cairns) de suivre des banquettes au SO, pour se diriger ensuite vers la crête en diagonale E-SE  (1)
2h 30: Partie supérieure de la cheminée inclinée, 2955m; 31T 0264563; 4746477. 
La voie vient buter sur l'ultime brèche où s'annonce la partie la plus délicate.
En redescendant d'abord de quelques mètres versant glacier de Ramougn, on s'élève rapidement à droite sur une dalle raide (fissure, II) , vers le fil de l'arête. 
La -courte- taillante finale se présente alors:  nous l'avons traversée sur le fil et en adhérence (passage exposé des 2 côtés, petites prises, II+). 
2h 50: Fin de la taillante et cairn, 2977m. 31 T 0264583; 4746479. 
On s'élève ensuite sur des rochers brisés (ressauts raides, II/II+), en restant vigilant jusqu'au sommet.
3h à 3h 15: RAMOUGN ou RAMOUN, 3011m; 31T 0264619; 4746491.
Petite plate-forme sommitale. Vue saisissante sur le massif de Néouvielle et un peu plus limitée sur les sommets de Gavarnie.

Au retour, nous avons redoublé de prudence, en particulier sur la taillante que nous avons désescaladée à califourchon au départ... Ce passage peut nécessiter de poser un rappel car les prises sont moins visibles à la descente.
Nous avons ensuite rejoint sans problème la cheminée pour déboucher sur les terrasses de la partie supérieure du vallon de Ramougn. 
Puis, au lieu de viser la bifurcation laissée le matin à 2663m, des cairns nous ont conduits à partir de 2720m -31T 0264678; 4747040- vers une voie directe vers l'Est, pour retrouver la cascatelle à 2515m.
5h 45 à 6h: Parking d'Aubert.
  • (1) Voie suivie au retour. Point de repère pour la cheminée à 2935m: 31 T 0264507; 4746456.  On peut aussi monter jusqu'à la brèche de Ramougn (moins raide d'accès), pour ensuite parcourir l'arête NO, assez soutenue,  en intégralité.