Grand Pic d'Eristé ou l'envie de résister...

Longue et splendide course, pour amateurs de solitude 
et de sensations minérales...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan approximatif du parcours. Portion retour en rouge.
Carte au 40 000ème.

Passerelle à environ 1700m. 

Ibon (lac) de Millars.

Ibon de Leners

Cairn caractéristique au-dessus du lac de Leners. 

Remontée d'un névé en direction de la brèche.



Approche de la brèche cotée 2984,
désormais au soleil.

Depuis la brèche cotée 2984,
Tuca de Llantia et plus loin, Aneto-Maladeta.

Gran Pico de Eriste, couloir terminal 

Du sommet du Gran Pico de Eriste,
Gran Bachimala, Hourgade (au loin), Espadas-Posets.

Du sommet du Gran Pico de Eriste,
Perdiguère, Mont Valier, Maladeta...
Au premier plan, Pico de Eriste nord ou Pico Beraldi,
puis Forqueta-Llantia. 

Depuis le sommet du Gran Pico de Eriste,
Ibon (superior) de Chelaus.
Au loin, massif du Cotiella.

Au retour, vue sur Pico de Eriste Sur. 

Variante (inutile et exposée) à la descente.

Depuis le sentier en balcon vers 2700m,
Lac de Millars, puis Batoua, Lustou, Gran Bachimala.

Eriste nord et Gran Pico de Eriste,
depuis le GR 11.2, vers 2000m. 

Granges de Viados au retour. 

juillet 2012:
Les Picos de Eriste ou de Bagüeñola, situés au Sud-Ouest des Posets, "résistent" fort bien aux - rares- envahisseurs qui se lancent à l'assaut des immenses pierriers qui en défendent l'accès. 

Le circuit  du jour a été effectué au départ du refuge de  Viados ou Biados.
Cet itinéraire, âpre et solitaire, traverse - évidemment (!) - une zone de pierriers, avant d'aborder la crête nord-est du Gran Pico de Eriste (1), contournée pour l'occasion par le Sud en franchissant une brèche caractéristique.

La fin du parcours rejoint ainsi la voie venant du Bal de Bagueña et emprunte le raide couloir SE jusqu'au sommet. 

Merci à Florent pour nous avoir conduits dans ces lieux âpres mais splendides, et à Alain et Cécile de nous avoir fait partager  leur enthousiasme et leur passion de la montagne.
  • (1) Première ascension le 18 juillet 1878 par Russell et le guide F. Barrau.

RESUME DU PARCOURS:
Course rude et solitaire;
traversées de pierriers parfois instables.
Cheminée-couloir terminale un peu croulante.

Accès route (depuis la France):  Après St Lary, prendre le tunnel de Bielsa-Aragnouet, poursuivre jusqu'à Bielsa, puis Salinas de Sin où l'on bifurque à gauche. Passer à Plan, puis à San Juan de Plan avant d'emprunter une longue piste de 10kms, parfois bétonnée ou empierrée, mais le plus souvent terreuse et caillouteuse. Les 2 derniers kms, après le camping, sont étroits et défoncés.

00h 00: Refuge de Viados, 1760m;  31T 0285054; 4726460. 
On file plein Est au milieu des belles granges sur un chemin bien marqué que l'on quitte au bout de 15mn environ (panneau), pour descendre au SE en direction du ruisseau de Zinqueta d'Añes Cruces; passerelle à environ 1700m.
Le sentier du GR11 s'élève ensuite dans les prairies puis dans la pinède, en remontant  le Bal de Millars par la rive droite du Barranco de la Ribereta. Il s'élève jusqu'à environ 2120m pour descendre dans une ravine (2071m), traverse à nouveau le ruisseau et remonte jusqu'à un plateau herbeux à environ 2300m. A cet endroit,  un panneau indique le Col d'Eriste au SE, et le lac de Millars au SOvers lequel on monte par un sentier bien marqué. 
2h 20: Ibon de Millars, 2360m; 31T 0287640; 4724090. On le contourne par l'Ouest au-dessus du déversoir et on s'élève jusqu'au lac suivant.
2h 45: Ibon de Leners, 2515m; 31T 0286865; 4723476. Nous l'avons contourné par la gauche en filant plein Sud en direction des pierriers et d'un immense cairn (voir photo)
3h: Cairn caractéristique à 2581m; 31T 0287178; 4723466. 
On contourne un éperon par la gauche (SSE) en perdant un peu d'altitude (quelques cairns). On ne tarde pas à apercevoir deux brèches en contre-haut, pour viser celle de droite, c'est-à-dire la plus proche du Gran Pico de Eriste. 
3h 30: Zone de blocs à 2640m: 31T 0287500;4723100. La montée (rude!), est parfois facilitée par des névés. Le dernier d'entre eux, vers 2900m, nous a obligés à cramponner jusqu'à la brèche que l'on atteint en posant les mains sur la fin  (petit pas de II, éboulis fins )
4h 30 à 4h 45: Brèche cotée 2984; 31 T 0287696; 4722487. Il faut alors basculer plein Sud (raide) puis rapidement s'orienter OSO afin de viser une nouvelle brèche que l'on n'atteindra pas, entre Eriste Sur et Gran Pico de Eriste. 
4h 50 à 5h 15: bifurcation (cairn discret)  vers le couloir SE, 2988m; 31T 0287568; 4722364. 
On aborde la cheminée -couloir (rares cairns) qui conduit à une ultime brèche à 3001m- 31T 0287531; 4722387-. La dernière partie se redresse encore, et il faut veiller au terrain assez croulant.
5h 15 à 5h 30 : GRAN PICO DE ERISTE / Tuca de Grist, ou Pico de Bagüeñola, 3053m; 31T 0287554; 4722434.

En revenant par le même couloir (1), on descend en diagonale (NE) pour passer nettement en contrebas de la brèche cotée 2984 et contourner un éperon par la droite (éboulis, vire au pied de la falaise). On rejoint ainsi la base du Pico de Eriste Nord (2) ou Pico Beraldi à 2850m environ; 31T 0288098; 4722589. On poursuit direction Nord à travers un pierrier, en direction d'un col.
6h 15: Col de Millars à 2879m; 31T 0288083; 4722833. Belle vue sur l'ensemble Llantia / Forqueta ou Turets. 
La voie cairnée, tracée en balcon, descend en contournant le lac de Millars par sa rive droite, avant de rejoindre un cirque situé à 2620m environ. On vise alors au loin le GR 11.2 qui descend du col d'Eriste.
7h 15 à 7h 30: Jonction avec le GR 11.2 à 2528m; 31T 0288165; 4723833. 
Le sentier descend parfois rudement (terrain fuyant), jusqu'au panneau à 2300m laissé au petit matin...
9h 30 environ: Granges de Viados.
  • (1) Attention à ne pas quitter trop vite le couloir pour "raccourcir" la descente: une vague sente cairnée - mais très raide et exposée (II+), voir photo- plonge directement vers le pierrier mais n'apporte aucun gain de temps par rapport au cheminement normal...
  • (2) Depuis cette zone de blocs, le sommet de l'Eriste Nord est à environ 20mn. Mes compagnons du jour y ont fait un rapide saut pendant que j'improvisais une petite sieste réparatrice, après une nuit presque blanche à Viados (!)...

2 commentaires:

J-G A a dit…

Bonjour
Est-ce que quelqu'un a tenté en 2014 le grand Eristé depuis la brèche?
Merci de donner des détails
jean

Lagrole a dit…

Bonjour;
Sur le site Pyrenees-Team.com (aller sur "forum", puis "préparations de randonnées"), on peut poser toute question concernant l'accès aux sommets pyrénéens, il y a souvent des réponses en temps réel...
Montagneusement