Vignemale, Piton Carré, les gardiens du "Gaube"

Merveilleuse journée vers la Pique Longue,
après un détour tonique au Piton Carré,
au-dessus du fameux Couloir de Gaube.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. Petite variante en vert au retour.

Camp près du barrage d'Ossoue.

Après un départ à la frontale,
le Montferrat et le glacier d'Ossoue s'illuminent. 

L'une des grottes Bellevue. 

Taillon et Gabiétous, 
depuis l'intérieur de l'une des grottes Bellevue. 

Partie inférieure, assez raide, du glacier d'Ossoue 

Un peu plus haut, vers 2850m, vue sur le Labas
et les crêtes dominant  la vallée du Lutour.

En route vers le Piton Carré et la Pique Longue du Vignemale.
(Depuis la partie supérieure du glacier d'Ossoue) 

Brèche de Gaube et couloir de Gaube.
Tout au fond, le lac de Gaube.

A l'assaut du Piton Carré: il faut grimper cette dalle délicate
où le camarade Robert paraît déjà minuscule... 

Au tour de Bernard, concentré...
 de remonter la dalle oblique. 

Depuis le sommet du Piton Carré:
vue imprenable sur la Pique Longue du Vignemale. 

Couloir de Gaube et glacier des Oulettes,
depuis le sommet du Piton Carré.

Glacier d'Ossoue, Montferrat,
depuis le sommet du Piton Carré. 

Depuis le sommet du Piton Carré,
crête reliant le Piton Carré à la Pointe Chausenque. 

Destination Pique Longue: regard en arrière sur la Brèche de Gaube
 et le Piton Carré d'où nous venons. 

Vers 3195m, la partie terminale de l'ascension
de la Pique Longue va commencer. 

Depuis le sommet de la Pique Longue du Vignemale:
vue sur la crête, survolée par un chocard, jusqu'au Petit Vignemale.

Depuis le sommet de la Pique Longue du Vignemale:
Algas, Garmo Negro, Infiernos, Ossau, Balaïtous... 

 Le groupe au sommet de la Pique Longue du Vignemale (3298m)
Au fond, sommets de Gavarnie-Mont Perdu.

Depuis les Grottes Bellevue, au retour:
Astazous, Marboré, Pics de la Cascade, Tour, Casque,
Brèche de Roland, Taillon, Gabiétous 

Cascade, vers 2000m. 

Retour vers le barrage d'Ossoue.


2 juillet 2011: voilà presque treize ans que j'attendais de retourner au Vignemale (Pique Longue), car lors de ma première visite au point culminant de ce merveilleux  massif - le 18 août 1998- j'avais tout simplement... oublié mon appareil photo!!! 

Retour plein d'émotion donc, par une magnifique journée de début d'été qui nous a permis de traverser le glacier d'Ossoue dans de bonnes conditions. Notre enthousiasme nous a entraînés vers un autre sommet- le Piton Carré - qui offre un superbe panorama et forme, avec la Pique Longue proche, un tandem de choc pour surveiller de près le célèbre couloir de Gaube.

Merci à Robert, Bernard et Gérard qui m'ont permis de passer de merveilleux moments en montagne, depuis le bivouac à Ossoue, jusqu'aux traversées glaciaires du "magique" Vignemale...


RESUME DU PARCOURS
NB: L'état du glacier varie évidemment en fonction des saisons.
Traversée de glacier -avec piolet, crampons et corde- (F+),
Dalle oblique délicate pour le Piton Carré.
Escalade terminale sur rocher patiné (Pique Longue).
 

Accès route: après Gavarnie, prendre à droite la route de la vallée d'Ossoue. Après 3,5km environ, elle se transforme en piste étroite et défoncée (véhicule haut indispensable...). Plus de six (!) kilomètres plus tard, elle aboutit au barrage d'Ossoue.

0h 00: Barrage d'Ossoue, 1834m. Nous avons bivouaqué un peu en-dessous de la cabane; 30T 0737895; 4737921-, et avons choisi de partir à la frontale un peu avant 5h du matin.
On suit le sentier du Parc National qui longe le lac sur sa rive gauche, puis on traverse la  plaine des Oulettes d'Ossoue, avant de franchir une passerelle en béton (en 2011) - 30 T 0736604; 4738506- qui enjambe le ruisseau des Oulettes. On monte ensuite assez sévèrement le long des pentes du Barranco d'Ossoue, rive droite .
1h 45: on atteint une petite cascade, puis le sentier traverse vers 2090m un premier pont de neige  (30T 0735781; 4739040). La neige peut être dure au petit matin. Le sentier atteint un point haut, puis redescend quelque peu pour s'élever en zig-zags.
2h 30 (environ) Grottes de Bellevue, 2430 m. 30 T 0735475; 4739905. Vue magnifique sur les sommets de Gavarnie.
Cent mètres plus loin, on atteint une bifurcation à 2458m; 30 T 0735385; 4739898 (panneau "refuge de Baysselance 30mn"). On laisse le sentier pour s'orienter à l'Ouest en direction du glacier. Les cairns nous guident vers le torrent que l'on traverse prudemment pour bientôt viser la base du glacier.
3h 30: Base du Glacier d'Ossoue - gros névé en début d'été-, à environ 2635m (30T 0734884; 4739791). Nous avons cramponné à cet endroit. La pente neigeuse, assez raide au départ, a pu être remontée au SO, puis la trace s'infléchit à droite (ouest) vers 2900m.  Nous avons ensuite visé la zone entre le Piton Carré et la Pique Longue.
Juste avant de parvenir à la fameuse brèche, nous avons décidé de grimper jusqu'au Piton Carré. Pour cela, nous avons remonté une dalle oblique délicate, déversant à gauche sur le couloir de Gaube. (1) Après  cet obstacle, le sommet se dévoile rapidement au-dessus d'une portion en rocher délité.
5h: PITON CARRE, 3197m. 30T 0733576; 4739614. Petit promontoire. Vue superbe sur la Pique Longue, le glacier d'Ossoue, la Pointe Chausenque etc..
Pendant que les compagnons du jour descendaient par le même itinéraire (dalle), je me suis permis un détour par l'Est, ce qui m'a valu de rencontrer de la neige, un peu de glace... (30T 0733603; 4739584) et beaucoup de petits éboulis fuyants! (1)
Une fois revenus à la base du Piton Carré, nous avons repris la trace qui conduit à la base de la Pique Longue.
5h 40: base de la Pique Longue à 3195m; 30T 0733335; 4739542. On dépose la quincaillerie (piolet, crampons)... et on met un casque (enfin, c'est mieux...) pour grimper dans la pierraille. L'ascension est techniquement facile mais le rocher schisteux y est "raboté" par le passage des montagnards. Les prises sont meilleures si l'on reste sur la crête" (2), mais il faut se méfier des chutes de pierre.
6h environ: PIQUE LONGUE du VIGNEMALE, 3298m. 30T 0733372; 4739663.

Nous sommes revenus par le même itinéraire, en "coupant" certaines partie du glacier vers 2800m- à éviter lorsque les crevasses apparaissent, plus tard dans la saison- en 4h 15 environ.
  • (1) Il semble moins raide de grimper au Piton Carré par la crête située plus à droite, près de la base de la Pointe Chausenque. Mais on y rencontre des éboulis très fuyants. Aussi, le choix de la dalle, déneigée ce jour-là, nous a semblé le plus sûr...
  • (2) Les sentes de petits éboulis paraissent plus faciles mais ne demandent qu'à se dérober sous les pieds...  

Pic de Chérue: balcon sur l'Ossau

Magnifique belvédère sur le Pic du Midi d'Ossau,
où l'on croise de nombreux isards...
Cliquer sur les photos (diapos) pour les agrandir.
Plan du parcours.

  Course d'isards à environ 1700m.

  Pause au pied du sommet coté 2087,
à l'Est du Pic de Chérue.

  Isards photogéniques...

 Lurien et pic d'Arrius depuis le sommet du Pic de Chérue.

Pic du Midi d'Ossau
depuis le sommet du Pic de Chérue (2195m)

4 juillet 1993:
Mieux vaut tard que jamais... c'est en retrouvant de très anciennes diapos (juillet 1993!!) que j'ai redécouvert ce magnifique belvédère sur l'Ossau et sur le Lurien.

A "l'époque" où j'y suis allé, les isards étaient bien plus nombreux que les randonneurs. Nous avions poussé jusqu'à la crête reliant le Pic de Chérue au Pic Lavigne-sans aller au sommet de celui-ci-, pour revenir sagement par le même itinéraire.

J'ai également eu la chance, plus récemment, d'arpenter les alentours de la cabane de Chérue à la fin de l'hiver pour constater que les isards étaient toujours aussi alertes et joueurs dans le coin...


RESUME DU PARCOURS:

Accès route: Depuis Laruns et Gabas en vallée d'Ossau, suivre la D 934 en direction du col du Pourtalet. Atteindre les abords du lac de Fabrèges (rive gauche) pour gagner, presque en face de la station d'Artouste-Fabrèges l'aire de stationnement sur la droite (panneaux PNPO).

0h 00: Aire de stationnement du pont de la Sagette (1238 m.) sur la rive gauche du lac de Fabrèges.
On suit   le sentier qui sélève en lacets dans le bois, rive gauche du ravin de Chérue, assez à l'écart du ravin.
1h 00: A 1620m, on traverse le torrent pour grimper d'abord au SE puis au SO toujours en lacets. On sort de la forêt vers 1740m pour aborder une zone pastorale où il n'est pas rare d'apercevoir les premiers isards de la journée.
1h 30: On passe près de la cabane de Chérue (1) (1810 m.) pour remonter ensuite plein Sud en direction du Pic de Chérue. Le sentier se perd un peu, mais l'orientation est évidente jusqu'au sommet.
2h 30: PIC DE CHERUE, 2195m.
Fantastique panorama par temps clair, notamment sur le Pic du Midi d'Ossau tout proche. On peut poursuivre au NW sur la crête Lavigne-Chérue, partiellement testée.

Nous étions ensuite revenus par le même itinéraire en 2 h 15 environ, en observant les isards, encore et encore...
  • (1) Cette randonnée étant très ancienne, je ne me souviens pas si nous étions passés à gauche ou à droite de la cabane. Mais à la belle saison et par temps clair, le cheminement jusqu'au sommet est évident.