Vignemale, Piton Carré, les gardiens du "Gaube"

Merveilleuse journée vers la Pique Longue,
après un détour tonique au Piton Carré,
au-dessus du fameux Couloir de Gaube.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours. Petite variante en vert au retour.

Camp près du barrage d'Ossoue.

Après un départ à la frontale,
le Montferrat et le glacier d'Ossoue s'illuminent. 

L'une des grottes Bellevue. 

Taillon et Gabiétous, 
depuis l'intérieur de l'une des grottes Bellevue. 

Partie inférieure, assez raide, du glacier d'Ossoue 

Un peu plus haut, vers 2850m, vue sur le Labas
et les crêtes dominant  la vallée du Lutour.

En route vers le Piton Carré et la Pique Longue du Vignemale.
(Depuis la partie supérieure du glacier d'Ossoue) 

Brèche de Gaube et couloir de Gaube.
Tout au fond, le lac de Gaube.

A l'assaut du Piton Carré: il faut grimper cette dalle délicate
où le camarade Robert paraît déjà minuscule... 

Au tour de Bernard, concentré...
 de remonter la dalle oblique. 

Depuis le sommet du Piton Carré:
vue imprenable sur la Pique Longue du Vignemale. 

Couloir de Gaube et glacier des Oulettes,
depuis le sommet du Piton Carré.

Glacier d'Ossoue, Montferrat,
depuis le sommet du Piton Carré. 

Depuis le sommet du Piton Carré,
crête reliant le Piton Carré à la Pointe Chausenque. 

Destination Pique Longue: regard en arrière sur la Brèche de Gaube
 et le Piton Carré d'où nous venons. 

Vers 3195m, la partie terminale de l'ascension
de la Pique Longue va commencer. 

Depuis le sommet de la Pique Longue du Vignemale:
vue sur la crête, survolée par un chocard, jusqu'au Petit Vignemale.

Depuis le sommet de la Pique Longue du Vignemale:
Algas, Garmo Negro, Infiernos, Ossau, Balaïtous... 

 Le groupe au sommet de la Pique Longue du Vignemale (3298m)
Au fond, sommets de Gavarnie-Mont Perdu.

Depuis les Grottes Bellevue, au retour:
Astazous, Marboré, Pics de la Cascade, Tour, Casque,
Brèche de Roland, Taillon, Gabiétous 

Cascade, vers 2000m. 

Retour vers le barrage d'Ossoue.


2 juillet 2011: voilà presque treize ans que j'attendais de retourner au Vignemale (Pique Longue), car lors de ma première visite au point culminant de ce merveilleux  massif - le 18 août 1998- j'avais tout simplement... oublié mon appareil photo!!! 

Retour plein d'émotion donc, par une magnifique journée de début d'été qui nous a permis de traverser le glacier d'Ossoue dans de bonnes conditions. Notre enthousiasme nous a entraînés vers un autre sommet- le Piton Carré - qui offre un superbe panorama et forme, avec la Pique Longue proche, un tandem de choc pour surveiller de près le célèbre couloir de Gaube.

Merci à Robert, Bernard et Gérard qui m'ont permis de passer de merveilleux moments en montagne, depuis le bivouac à Ossoue, jusqu'aux traversées glaciaires du "magique" Vignemale...


RESUME DU PARCOURS
NB: L'état du glacier varie évidemment en fonction des saisons.
Traversée de glacier -avec piolet, crampons et corde- (F+),
Dalle oblique délicate pour le Piton Carré.
Escalade terminale sur rocher patiné (Pique Longue).
 

Accès route: après Gavarnie, prendre à droite la route de la vallée d'Ossoue. Après 3,5km environ, elle se transforme en piste étroite et défoncée (véhicule haut indispensable...). Plus de six (!) kilomètres plus tard, elle aboutit au barrage d'Ossoue.

0h 00: Barrage d'Ossoue, 1834m. Nous avons bivouaqué un peu en-dessous de la cabane; 30T 0737895; 4737921-, et avons choisi de partir à la frontale un peu avant 5h du matin.
On suit le sentier du Parc National qui longe le lac sur sa rive gauche, puis on traverse la  plaine des Oulettes d'Ossoue, avant de franchir une passerelle en béton (en 2011) - 30 T 0736604; 4738506- qui enjambe le ruisseau des Oulettes. On monte ensuite assez sévèrement le long des pentes du Barranco d'Ossoue, rive droite .
1h 45: on atteint une petite cascade, puis le sentier traverse vers 2090m un premier pont de neige  (30T 0735781; 4739040). La neige peut être dure au petit matin. Le sentier atteint un point haut, puis redescend quelque peu pour s'élever en zig-zags.
2h 30 (environ) Grottes de Bellevue, 2430 m. 30 T 0735475; 4739905. Vue magnifique sur les sommets de Gavarnie.
Cent mètres plus loin, on atteint une bifurcation à 2458m; 30 T 0735385; 4739898 (panneau "refuge de Baysselance 30mn"). On laisse le sentier pour s'orienter à l'Ouest en direction du glacier. Les cairns nous guident vers le torrent que l'on traverse prudemment pour bientôt viser la base du glacier.
3h 30: Base du Glacier d'Ossoue - gros névé en début d'été-, à environ 2635m (30T 0734884; 4739791). Nous avons cramponné à cet endroit. La pente neigeuse, assez raide au départ, a pu être remontée au SO, puis la trace s'infléchit à droite (ouest) vers 2900m.  Nous avons ensuite visé la zone entre le Piton Carré et la Pique Longue.
Juste avant de parvenir à la fameuse brèche, nous avons décidé de grimper jusqu'au Piton Carré. Pour cela, nous avons remonté une dalle oblique délicate, déversant à gauche sur le couloir de Gaube. (1) Après  cet obstacle, le sommet se dévoile rapidement au-dessus d'une portion en rocher délité.
5h: PITON CARRE, 3197m. 30T 0733576; 4739614. Petit promontoire. Vue superbe sur la Pique Longue, le glacier d'Ossoue, la Pointe Chausenque etc..
Pendant que les compagnons du jour descendaient par le même itinéraire (dalle), je me suis permis un détour par l'Est, ce qui m'a valu de rencontrer de la neige, un peu de glace... (30T 0733603; 4739584) et beaucoup de petits éboulis fuyants! (1)
Une fois revenus à la base du Piton Carré, nous avons repris la trace qui conduit à la base de la Pique Longue.
5h 40: base de la Pique Longue à 3195m; 30T 0733335; 4739542. On dépose la quincaillerie (piolet, crampons)... et on met un casque (enfin, c'est mieux...) pour grimper dans la pierraille. L'ascension est techniquement facile mais le rocher schisteux y est "raboté" par le passage des montagnards. Les prises sont meilleures si l'on reste sur la crête" (2), mais il faut se méfier des chutes de pierre.
6h environ: PIQUE LONGUE du VIGNEMALE, 3298m. 30T 0733372; 4739663.

Nous sommes revenus par le même itinéraire, en "coupant" certaines partie du glacier vers 2800m- à éviter lorsque les crevasses apparaissent, plus tard dans la saison- en 4h 15 environ.
  • (1) Il semble moins raide de grimper au Piton Carré par la crête située plus à droite, près de la base de la Pointe Chausenque. Mais on y rencontre des éboulis très fuyants. Aussi, le choix de la dalle, déneigée ce jour-là, nous a semblé le plus sûr...
  • (2) Les sentes de petits éboulis paraissent plus faciles mais ne demandent qu'à se dérober sous les pieds...  

11 commentaires:

Robert a dit…

Agur et mille esker Peio,

Quelle course mémorable dans ce magnifique secteur des Pyrénées, que le comte Henry Russell avait loué naguère pour 99 ans, haut lieu de la résistance du glacier d'Ossoue...

Même la neige y moutonne, pour avoir la laine fraîche. Que la montagne est bêêêêêêêêlle!

@ bientôt
Robert

Lagrole a dit…

Mille mercis...eta milesker Robert pour cette sortie fantastique vers un massif toujours aussi magique.
Dommage que n'on ne puisse pas faire de commentaire sur ton site "3000", je viens de découvrir les magnifiques photos, croquis...et calembours que tu viens de mettre en ligne...
@+

Anonyme a dit…

Agur Peio,
Un basque bondissant (de sommet en sommet), ca fait son chemin ;
Deux basques du même tonneau, faut de l'entraînement pour espérer les suivre.
Un fois de plus, un excellent w-e "montagne" passé dans nos si belles Pyrénées, avec 3 bons copains (il y a avait aussi un autre toulousain).
Cette fois-ci, la mto fût plus clémente avec nous que l'an passé.
Pressé de gambader en votre compagnie dans sur ces si belles hauteurs.
bernard

Lagrole a dit…

Salut Bernard et merci infiniment pour ton commentaire...ainsi que pour votre compagnie lors de ce WE mémorable sur les terres de Russell.
Vue la météo de ce mois de juillet, je suis déjà en train de cogiter sur d'autres aventures d'arrière-saison dans nos chères Pyrénées.
On se tient bien sûr au courant...
@+

Anonyme a dit…

Agur Peio,
Comme d'habitude, je remarque que Robert ne rate jamais une occasion pour mêêêêler culture et humour, avec le talent qu'on lui connait.
A quand un dessin illustrant cet ironique rappel historique ?
A ce propos, il est assez improbable que nos jours, un bail amphytéotique portant sur ces hautes terres ait pu être conclu .
L'essentiel est peut-être dans son résultat ; La mise en valeur et la protection de ce territoire, que cette forme atypique (et pique et pique ...) de bail a permis de concrétiser.
bernard

ps : peut-être t'en es tu rendu compte, mais sur ton dernier post, le mot "train", écrit en vert et souligné, est un lien vers une page de pub.

Lagrole a dit…

Salut Bernard.
En effet,Robert est en pleine forme pour les ascensions comme pour les jeux qui RUSSELLent de mots.
Pour le lien sur la pub,rien ne s'affiche sur mon tél.portable.Je verrai cela quand j'aurai récupéré mon PC.
Merci pour l'info.
@+

Anonyme a dit…

Agur Peio,
Les longues journées d'hiver sont parfois propices à rêver de sommets qu'on peut souhaiter réaliser, tant que la santé le permet.
Elles sont aussi l'occasion de penser à ceux qu'on a eu la chance de gravir.
Un lien vers mon blog pour cette belle sortie au Vignemale.
Tu peux transmettre mes amicales salutations, et meilleurs voeux, à Robert et à José.
bernard

http://berlang-images.over-blog.com/article-pique-longue-du-vignemale-et-piton-carre-depuis-la-vallee-d-ossoue-84714281.html

Lagrole a dit…

Salut Bernard.
Merci pour ton message.
Je transmettrai bien sûr à qui de droit.
Et j'espère qu'on fera quelques sorties ensemble à la belle saison
@+

Anonyme a dit…

Agur Peio,
Je toujours motivé par de belles sorties. J'ai un peu négligé la montagne depuis ces derniers mois.
Grosses envies d'altitude.
@ bientôt.
bernard

Anonyme a dit…

Salut Lagrole, cela fait longtemps que l'on s'est vu (depuis Thierry...). Je me remets doucement à la montagne, et j'envisage le Vignemale fin septembre. Heureux de voir que tu es toujours là.
Carpe Diem

Lagrole a dit…

Salut Yvan!
Heureux d'avoir de tes nouvelles.
Oui, mon blog est toujours "actif"... tu as dû voir qu'il y avait même désormais un sommaire (!) , en cliquant sur "retour à la liste", en haut à droite.
Je sors assez régulièrement en montagne, mais manque de temps pour réaliser certains projets...snif...
Si tu vas au Vignemale fin septembre, fais très attention eux crevasses qui sont ouvertes en cette saison. Il est plus prudent à mon avis de passer par les Crêtes du Montferrat. Le refuge de Baysselance te donnera toutes les infos.
A bientôt.