Le Cylindre, tube de l'été...

(Très) longue et magnifique journée,
vers l'un des grands sommets du massif Gavarnie-Mont Perdu.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
 Plan du parcours
depuis le Pas des Isards / Paso de los Sarrios.

 Torrent à 2400m sur le sentier des Sarradets.

 Au col des Sarradets, le Taillon a rendez-vous avec la lune.

 Le Vignemale émerge des nuages au petit matin.

Depuis le col des Sarradets: Refuge des Sarradets ou de la Brèche,
puis Tour, Casque, Brèche de Roland.

 Depuis le refuge des Sarradets,
Brèche de Roland et base du glacier.

 Robert en suspension sur le Pas des Isards.

 Regard en arrière sur le Casque,
depuis la vire située sous la Tour.

 Rainures permettant, depuis la terrasse inférieure,
d'atteindre la terrasse supérieure.
Au loin, Cilindro et Monte Perdido.

Depuis la terrasse supérieure (sommet de la rainure),
vue sur la Punta Tobacor.

 Cylindre et Mont Perdu depuis l'Aven du Marboré.

 Mont Perdu depuis l'Ouest,
avant la descente vers l'Etang Glacé du Perdido.

 Canyon d'Ordesa et Tobacor,
depuis le Piton SW du Cylindre.

 Marboré depuis la Hourquette cotée 3184,
au pied du Piton SW du Cylindre.

 Vue d'ensemble des 2 cheminées du Cilindro.

 Je commence l'escalade de la
cheminée de gauche. Photo de José

 Gérard et Robert sur la dalle lisse,
juste sous le sommet.

 Mont Perdu / Monte Perdido, Etang Glacé (Ibon Helado),
depuis la crête sud du Cylindre.

 L'équipe du jour au sommet du CILINDRO (3328m).
 Photo de Robert.

Depuis le sommet du Cylindre / Cilindro,
 Lac Glacé de Tuquerouye, Pic et Brèche de Tuquerouye.
Plus loin, Pic Long, Pic du Midi de Bigorre,
et à droite, sommets du Cirque de Troumouse.

 Mont Perdu depuis le sommet du Cylindre.

 Bernard en rappel sur la dalle lisse.

Avec Robert  dans la désescalade
de la cheminée de gauche. Photo de José.

 Gérard au rappel, sur la cheminée de droite.

Robert et José sur un névé, au retour
(vers l'aven de Marboré)

Marboré dans la lumière du soir.

29 août 2010:
Le Cylindre du Marboré, ou CILINDRO del Marbore, plus communément appelé le "Cylindre" a toujours attiré les Pyrénéistes.

Le voisinage de ses deux autres "Soeurs..." (1), l'immensité de son panorama, les relatives difficultés d'accès au sommet font de cette montagne un lieu convoité, bien que beaucoup moins fréquenté que son illustre voisin, le Mont Perdu/Monte Perdido.

Russell disait qu'au sommet la vue est "d'une splendeur indescriptible".

Nous avons effectué cette longue course par une belle journée d'été depuis le col des Tentes. Mais il me paraît plus raisonnable, compte tenu des efforts accumulés jusqu'au dernier et sérieux obstacle (cheminée délicate sur un mur "bombé") de la répartir sur 2 jours en dormant par exemple au refuge des Sarradets ou en bivouaquant, par bonnes conditions, près du Casque ou de la Tour.

Un grand merci à Bernard, Gérard, José et Robert qui m'ont permis, malgré la fatigue et une angine tenace, de passer une longue mais superbe journée sur l'un des plus beaux parcours des Pyrénées. (2)
  • (1) Le nom de "Trois Soeurs" (TRES SORORES) est attribué par la légende au Monte Perdido, au Cilindro et au Pico de Añisclo ou Soum de Ramond. 
  • (2) Petite vidéo souvenir en musique...: CILINDRO

RESUME DU PARCOURS.
Course (PD) très longue sur la journée.
Cheminée terminale (II+ exposé) et petit mur (II) en bon rocher.
Crampons, piolet, casque, corde de secours ou matériel de rappel.
GPS utile.

Accès route: depuis Gavarnie, prendre la direction du Col des Tentes que l'on atteint après environ 10kms de lacets.

0h 00: Col des Tentes, 2208m30 T 0741492; 4733191
Le départ, jusqu'à la Brèche de Roland, est identique à celui du CASQUE ou du TAILLON
2h 15 environ: BRECHE DE ROLAND, 2807m; 30T 0742945; 4730807.
On emprunte à l'Est/SE en descente le sentier du Pas des Isards que l'on atteint en 20 mn environ: 30T 0743252; 4730439. Cette vire, étroite et vertigineuse, est équipée d'une chaîne, mais s'avère dangereuse sur sol humide et en cas de neige dure. 
Après son franchissement, on poursuit plein Est près de la paroi, légèrement au nord du col des Isards, puis direction l'E/N/E, vers une grande cuvette située au SUD de la ligne Casque-Tour du Marboré. 30T 0743780; 4730271. On s'élève en direction de la paroi sud de la Tour, puis on traverse un névé tardif (contournable par la droite en terrain rocailleux, cairns) avant de rejoindre une large vire. 
On arrive ainsi sur la terrasse "inférieure".
On descend alors en pente douce puis on évolue pratiquement à l'horizontale sur environ 600m avant d'apercevoir, sur la falaise qui s'abaisse à cet endroit, deux rainures obliques  (voir photo).
3h 15 à 3h 30: Départ de la rainure oblique à 2855m 30T 0744746; 4730026. Le sentier enneigé ou croulant se transforme rapidement en une cheminée aux bonnes prises (I+). On débouche sur le rebord supérieur du Cirque signalé par deux cairns imposants (2922m). 30 T 0744817; 4730053.
La voie s'aplanit et se dirige plein Est vers le col de la Cascade qu'il n'est pas utile d'atteindre. L'itinéraire, toujours plein Est, contourne l'Epaule par le Sud et descend quelque peu, au Sud des Pics de la Cascade. On traverse "l'Aven" du Marboré en terrain karstique ou souvent enneigé sur environ 1.3km sans trop s'éloigner de la paroi sud de l'Epaule, pour bientôt rejoindre la base d'une barre calcaire, au point bas de la falaise.
4h 45: Barre à 2911 m 31T 0255286; 4730011 que l'on franchit sans difficulté. On laisse au NNO l'itinéraire du Marboré  pour se diriger au SE puis au Sud vers le Cylindre et le Mont Perdu. 
Peu avant la cote 3000, deux options se présentent:
* Poursuivre au NNE afin d'emprunter le couloir Ouest du Cylindre, souvent à l'ombre et défendu par des névés tardifs (pente d'environ 40°)
* Rester sur la voie du Mont Perdu (Sud) afin de gagner un point haut (3040m environ) et d'appuyer à l'Est, puis au NE vers l'Etang Glacé du Mont Perdu (Ibon Helado), en contournant au passage le Piton SW du Cylindre.
Nous avons préféré cette deuxième solution, plus longue mais un peu moins raide que la précédente.
5h 15: Après le point haut (3040m), nous avons ainsi traversé un névé éternel assez exposé - 31 T 0256011; 4729595- avant de redescendre vers l'Etang Glacé. Avant de l'atteindre, nous avons remonté péniblement à l'Ouest le couloir d'éboulis (couloir oriental, pente d'environ 35°), jusqu'au collet situé au S-O du Cylindre, à 3184m  31T 0255930; 4729720.
6h environ: de ce collet -ou Hourquette SO-, nous avons fait un rapide aller-retour au Piton S-W du Cylindre à 3194m- 31T 0255924; 4729705. Belle vue sur le Monte Perdido et le Marboré, ainsi que sur les 2 cheminées du Cylindre qui se présentent ainsi:
* Celle de droite, assez impressionnante, est équipée pour poser un rappel (point d'ancrage haut et relais à mi-hauteur)
* Celle de gauche, que nous avons tous empruntée à la montée, est de même difficulté (II à II+ exposé) mais n'est pas équipée et présente un profil moins linéaire. Cependant, elle doit être abordée avec précaution, surtout au début où les prises sont espacées.
A la sortie de la cheminée, on aborde un secteur de blocs un peu chaotique, avant de buter sur la dernière difficulté à 3249m: un mur de 4m environ, peu pourvu en prises 31T 0256051;4729882.
La fin de l'ascension du Cilindro, sur une large croupe, ne présente aucune difficulté.
6h 45 à 7h: CILINDRO del Marbore ou CYLINDRE du Marboré, 3328m; 31T 0256183; 4730096. Panorama immense.

A la descente, nous avons avec Robert désescaladé la cheminée de gauche, délicate sur la fin (passage en opposition)  alors que les autres compagnons du jour descendaient en rappel la cheminée de droite (Corde de 60m en 8mm ou 2 longueurs de 30m).

Le retour, interminable si on doit rejoindre le soir même la voiture, nous a permis de battre des records ... de durée (!!) et de finir cette magnifique ascension à la frontale (+ GPS...) et dans la brume, loin du tumulte habituel de Boucharo et du col des Tentes...