Le Casque... lourd de brumes, avant l'éclaircie

Pour éviter la foule et le mal...au Casque,
on peut choisir d'y grimper par une belle journée d'automne.
Mais ne pas oublier que la neige tombe parfois sans prévenir
sur les hauteurs de Gavarnie.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours (voie normale)

Eclaircie matinale sur le Col des Tentes.

La Tour (3009m), le Casque (3006m),
Brèche de Roland, refuge de la Brèche,
depuis le col des Sarradets.

Refuge des Sarradets ou de la Brèche (2587m)
après une averse de neige.

Glacier du Taillon, depuis le col des Sarradets.

Brèche de Roland saupoudrée de neige.

Pic des Sarradets (2741m) et refuge.

Le Casque, versant sud, entre nuages et soleil

Brèche de Roland, versant sud.

Sortie du Pas des Isards (2786m) dans la brume

Taillon, Doigt et Fausse Brèche depuis le Pas des Isards.

Dernier ressaut avant le sommet du Casque,
enfin l'éclaircie...

Casque basque sur ...CASQUE (3006m)

Taillon et Brèche de Roland depuis le Casque

Depuis le sommet du Casque,
Marboré, Pics de la Cascade, Epaule, Cylindre, Mont Perdu;
un peu plus près, à droite, La Tour.

Au sommet du CASQUE,
un Ikurriña (drapeau basque) gentiment prêté
par des montagnards de Tolosa.

27 septembre 2008:
Le "CASQUE" ou "CASQUE du Marboré", dont la date de la première ascension reste à ce jour inconnue, n'est pas le plus haut sommet du Cirque de Gavarnie, mais il bénéficie d'un panorama plutôt avantageux par temps clair. Le célèbre Russell lui trouvait curieusement une "allure militaire"...

On y grimpe généralement par la Brèche de Roland et le fameux "Pas des Isards", comme ce fut mon cas. La course n'est pas trop longue, mais la fin du parcours dans les éboulis n'est pas aussi aisée qu'on le lit parfois dans certains topos.

Il existe une autre voie, plus spectaculaire, par la "Cheminée souterraine" dont l'accès se situe peu après la Brèche de Roland, versant Sud, au creux de la falaise.
Peut-être un jour...

RESUME DU PARCOURS
Eboulis instables avant le ressaut terminal.
NB: les coordonnées GPS sont en format de position hddd°mm'ss.s", selon le système géodésique WGS 84.

Accès route: depuis Gavarnie, prendre la direction du Col des Tentes que l'on atteint après environ 10kms de lacets. Se garer au col des Tentes (2208m), la route étant fermée au-delà en raison d'un éboulement datant de 2000 ou 2001.

0h 00: Col des Tentes. Suivre le bitume pendant environ 20mn.
0h 20: Port de Boucharo (2270m). N 42°42'13.5" ; W 000°03'51.0".
Prendre à gauche (panneau), direction Est le sentier du Refuge de la Brèche. Après une courte montée, il longe la face Nord du Taillon à l'horizontale avant de grimper plus nettement vers l'E-SE. 
Vers 2400m, la voie vient buter contre un ressaut juste avant le passage du torrent équipé d'une chaîne (flèches rouges sur la paroi). En fin de saison, ce passage est évident, mais en juin-juillet, le débit du torrent peut être beaucoup plus fort et la pente partiellement recouverte de neige.
1h 10: Traversée du torrent. La voie zigzague alors en montée vers le col des Sarradets.
1h 25: Col des Sarradets, 2589m. N 42°41' 49.4"; W 000° 02'05.0". Magnifique vue sur le glacier du Taillon et les sommets du Cirque. Du col, on descend légèrement jusqu'au refuge des Sarradets, "rebaptisé" refuge de la Brèche.
1h 35: Refuge de la Brèche, 2587m. Remonter plein sud le long d'une raide sente d'éboulis. Selon les conditions, on met 15 à 20mn à aborder le Glacier de la Brèche dont l'état varie selon les saisons...
2h à 2h 10: BRECHE DE ROLAND, 2807m. N 42° 41'27.9"; W 000° 02'02.7". 
On suit vers l'E-SE en légère descente (donc à gauche...) un sentier qui longe le pied de la falaise. Au bout de 15 à 20mn, il s'en éloigne un peu en devenant presque horizontal (petite corniche d'éboulis) et se rapproche du Pas des Isards.
2h 30: Pas des Isards N 42°41'18.1"; W 000°01'49.9" (altitude 2714m à "l'entrée"), équipé d'une chaîne. Bien qu'étroit et aérien, le passage ne pose pas de problème particulier sur sol sec et en absence de neige, surtout si l'on s'accroche à la chaîne...
Sortie du Pas des Isards, 2786m. N 42°41'16.6"; W 000°01'50.5". Le sentier monte vers le pied des falaises et présente des passages étroits. Il se dirige vers le col des Isards que l'on ne franchit pas. 
La voie reste en amont du col et atteint une cuvette longtemps garnie de névés, juste au-dessus d'une grotte que l'on laisse sur la gauche.
3h: Cuvette à 2807m N 42° 41'10.6"; W 000°01'27.7", où on voit bien La Tour à l'Est. 
On laisse le sentier qui y conduit pour suivre les cairns sur la gauche (NO). La voie se fait plus raide mais sans problème particulier jusqu'à environ 2880m. 
Ensuite, le sentier se faufile dans les éboulis (nombreux cairns). Après une ou deux portions un peu instables, on atteint le dernier ressaut où l'on pose une ou deux mains, avant de déboucher au sommet.
3h 30 à 4h: LE CASQUE (du Marboré), 3006m. N 42°41'15.7"; W 000° 01.36.3". Vue magnifique par temps clair.

Retour tranquille par le même itinéraire.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Agur Peio,
De bien belles images, (et des regrets, pour moi).
La température devait être tonifiante, surtout le matin à l'ombre.
Désormais, nul ne peut ignorer qu'au moins un basque, a atteint le sommet du casque.
;-)

De mon côté, j'étais en ariège mais changement de direction : le vicdessos avec un basque bondissant, un vrai pottok matiné de isard.
Une belle boucle dans un environnement très minéral, que je te recommande, lorsque les journées sont longues.
Etang d'izourt, étangs petsiguer, étang fourcat (+ 2 sommets au passage, l'aspre et le suivant, sans nom).
Je me suis un peu attardé (maudite boite à images), j'ai fini à la frontale.
bernard

Lagrole a dit…

Agur Bernard,
La météo devait être plus belle en Ariège que sur le massif de Gavarnie, même si l'on a pu profiter d'une belle éclaircie.
Quant aux Basques au sommet...du Casque, il y en a de nombreux, et heureusement...sans masque!
A+

Anonyme a dit…

Et bien, la communication est un exercice parfois risqué, ne parlons pas de l'humour.
"Quant aux Basques au sommet...du Casque, il y en a de nombreux, et heureusement...sans masque!".

Il est plus qu'évident que le pays basque, comme toutes les régions montagneuses, compte de sacrés montagnards.
j'en connais quelques uns d'impressionnants.
Je voulais juste apporter une note (maladroite) d'humour sur ta photo avec le drapeau.

Hier en ariège, la météo était bien belle, soleil et qq nuages.
Gypaëtes et un grand oiseau blanc, sont venus nous saluer.
Tes photos et commentaires sont toujours aussi soignés.
bernard

Lagrole a dit…

Hola, no souci Bernard!!
C'est la grammaire qui me joue des tours!
L'expression "heureusement...sans masque" est un clin d'oeil à ceux qui avancent "masqués"...voire cagoulés (aïe aïe...) dans certains combats!!
Rien de plus, really!!!

Anonyme a dit…

je n'avais pas pensé à ca.
Je ne prononcerais pas les 3 lettres, juste le nom.
Euskadi Ta Askatasuna.
;-)
signé
anonyme

Lagrole a dit…

Oauouw, tu es très bien informé je vois!
Sinon je t'ai laissé un message sur PTeam à propos des photos de Pouchergues (sujet Clarabide)
A+

monax a dit…

hello

belle rando... et bonne description... je tenterai ce casque l'an prochain!!!

xadec a dit…

une autre façon de gravir le casque par la cheminée souterrainne, peu avant le cable du pas de l'asard, c'est superbe !
http://mes-sorties-montagne.blogspot.com/

Lagrole a dit…

Bonjour Xadec et merci pour l'info,
J'ai testé le lien (il ne peut pas s'ouvrir dans cette rubrique "commentaire"), mais je ne trouve pas l'ascension elle-même.
Peux-tu préciser un peu plus le mois+année où il faut naviguer?
Merci
A+

Anonyme a dit…

Bonsoir "lagrole", je découvre votre blog, en un mot superbe !
Thierry

Lagrole a dit…

Merci beaucoup Thierry!
A+