Arriel, roche et panorama

Ambiance granit garantie
et superbe panorama au sommet.
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.
Variante en bleu au retour

 Pic d'Arriel depuis le lac d'Arrémoulit
(hors ascension)

 Pic du lac d'Arrious, Arriel et Petit Arriel
depuis le col d'Arrious

 Pic de Sobe.

Palas depuis le col d'Arriel.

 Balaïtous, Frondellas,
depuis le col d'Arriel

 Pic d'Arriel en contre-jour (!)
avant d'aborder la montée finale.

 Pic d'Arriel, arête terminale.


Lac de Respumoso depuis le sommet du Pic d'Arriel (2824m).
Au second plan, Grande Fache, Vignemale,
Picos del Infierno / Pics d'Enfer, Garmo Negro, Algas. 

24 août 1998:
Voici un sommet qui comblera les amateurs de bon rocher granitique, solide et sympa!!

L'arête finale, après une longue zone d'éboulis peu engageants, est agréable et sans mauvaise surprise (même s'il y a du "gaz" et un peu d'escalade...) et le panorama est l'un des plus beaux de la région, peut-être plus complet que celui du  PALAS ... surtout si on a grimpé ce dernier dans les nuages...


RESUME DU PARCOURS:
Escalade terminale F+ en bon rocher

0h 00: Caillou de Soques en vallée d'Ossau-1392 ou 1400m, sur la route du col du Pourtalet.
Le sentier s'enfonce d'abord vers le Nord-Est dans le bois et atteint une passerelle vers 1560m. Il s'élève ensuite vers l'Est, passe successivement devant la cabane d'Arrious (1775m) et la Quèbe d'Arrious (abri sous roche, cabane récemment reconstruite?) à 1865m. Un peu plus haut, à 2050m environ, on repère entre 2 blocs  un sentier  qui monte vers l'Est et sera utile pour la descente (1).
2h 00: Col d'Arrious (2259m) qu'il ne faut pas franchir.
On contourne le lac d'Arrius par la droite afin de se diriger au Sud vers le col de Sobe.
2h 30: Cuvette précédant le col de Sobe. On aperçoit à l'Est un sentier qu'on peut emprunter au retour.
2h 45: Col de Sobe, 2449m. Le sentier, bien cairné, se dirige à l'Est vers la base de l'arête de l'Arriel, au milieu de gros blocs.
3h : Le paysage devient "lunaire". En se rapprochant de la crête, on atteint le col d'Arriel à 2608m où la vue sur le Palas et le Balaïtous est saisissante - voir photos. On poursuit sur le fil de l'arête, très raide, pour l'ascension terminale.
La dernière partie oblige à poser les mains sur un excellent rocher (I à Isup.). Certains passages sont aériens et il faut bien négocier le dernier muret, tout près du sommet.
3h 45 à 4h: PIC D'ARRIEL ou PIC SAGET, 2824m. Panorama immense et magnifique.

On descend l'arête avec prudence pour revenir par le même itinéraire au col de Sobe. 
Au col, j'avais laissé le sentier du lac d'Arrious par lequel j'étais monté, pour descendre au Nord puis NO dans un vallon cairné jusqu'à un replat.
On retrouve les 2 gros blocs à 2050m, puis l'itinéraire du départ pour dégringoler jusqu'au Caillou de Socques.(1)
  • (1) La montée ET la descente peuvent s'effectuer par cette voie, légèrement plus courte mais moins variée que celle du col d'Arrious. Description par Véron, "100 sommets des Pyrénées", page 38.

Aucun commentaire: