Er pur d'automne

Ascension sauvage et soutenue,
pour un beau et grand bol d'ER !
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Plan du parcours.

Départ -raide...-à la frontale dans le bois. 

 La montée est encore raide (vers 1400m)

Clairière et crête d'Ayguebère.
Le sentier part sur la droite.

 Aiguille d'Ayguebère et crête de Houratatère,
depuis la seconde partie boisée.

Progression vers 1600m. 

 Panneau au-dessous du lac d'Er,

Pic d'ER, crête nord, 
depuis la sortie "définitive" du bois.

Arrivée au-dessus du lac d'Er. 

Pause au-dessus du lac d'Er. 

Le sentier s'élève vers l'ouest. 

Lac d'ER.

 En montant vers la crête au sud du pic d'Er.

 Pic d'Er depuis son antécime sud.

 Ossau depuis le début de la crête finale du Pic d'Er.

Depuis le sommet du Pic d'ER
Vallée d'Ossau et hauts sommets: Ger, Amoulat, 
Lurien, Palas, Balaïtous, Infiernos, Garmo Negro... 

Depuis le sommet du Pic d'ER,
Pic de Sesques derrière le Montagnon d'Iseye.

  Depuis le sommet du Pic d'ER,
le lac d'Er, vallée d'Ossau et sommets frontaliers.

  Depuis le sommet du Pic d'ER,
Cézy, Ger, Amoulat, Arre-Sourins.

   Depuis le sommet du Pic d'ER,
le Pic du Midi d'Ossau sous bonne garde...

  Depuis le sommet du Pic d'ER,
Mailh Massibé, Gerbe, Cinq Monts...

Depuis la crête sud du Pic d'Er,
Pic d'Aule et Pic Gaziès. 

 Depuis la crête sud du Pic d'Er,
Montagnon d'Iseye, Mardas.. 

Cabane d'Er sur fond de Pic du Midi d'Ossau. 

Contreforts du Pic d'Er au retour. 

Pic de Cézy et Petite Arcizette, au retour,
derrière les sorbiers.   

Traversée (à sec) de l'Arrec d'Ayguebère.

24 septembre 2016:
Superbe sortie dans un secteur sauvage et attachant que je n'avais visité qu'une seule fois... en 1996 !!.. et sans appareil photo.

La patience étant bien l'une des vertus du montagnard (..), j'ai apprécié d'y retourner si longtemps après, par une très belle journée d'automne, quelques jours après la descente des troupeaux.

Avec ma fidèle coéquipière Hanna, nous n'avons rencontré personne jusqu'au sommet du Pic d'Er et croisé de rares randonneurs et pêcheurs au retour. Il faut dire qu'après un départ à la frontale pour éviter la chaleur de l'après-midi, toutes les chances étaient réunies pour faire de cette journée un moment de dépaysement dans un cadre admirable.


RESUME DU PARCOURS:
Montée soutenue mais assez bien marquée.
Crête finale un peu étroite, à éviter en cas de vent.

Accès route: Depuis Laruns, emprunter la D934 en direction du col du Pourtalet. Après avoir passé la centrale de Miégebat et à 1.4km environ de Gabas, se garer sur la gauche de la route sur un petit parking (8 à 10 places), près d'un pylône.

0h 00: aire de stationnement à 970m; 30T 0709573; 4752776.
On prend en face un sentier caillouteux qui démarre dans le bois, direction ouest. Il s'élève rudement dès les premiers mètres, rive droite de l'Arrec d'Ayguebère et grimpe en lacets dans la belle forêt de hêtres.
0h 30: A environ 1200m - 30T 0709171; 4752705- il faut traverser à droite le ruisseau qui était à sec le jour de cette sortie. Après un court répit, le sentier s'élève à nouveau énergiquement vers l'ouest, puis au nord, juste avant de déboucher sur la:
1h: Clairière d'Ayguebère à 1480m- 30T 0708632; 4752642- où apparaît brusquement sur la gauche l'Aiguille d'Ayguebère. Le sentier se perd un peu dans les pelouses (piquet d'orientation) et s'oriente au NNO pour grimper à nouveau dans le bois. La pente s'atténue et le sentier descend légèrement pour s'orienter au sud et remonter à découvert en direction de la crête.
2h 10 environ: petit promontoire à 1793m- 30T 0707668; 4753022- au-dessus du lac d'Er (1764m) que l'on découvre en contrebas à gauche.
On prend pied sur la sente bien marquée direction ouest (cairns), en traversant bientôt une zone de cailloutis assez raide. La voie se faufile dans une zone mi-herbeuse mi- rocheuse, perd ensuite quelques mètres, puis remonte en direction d'une combe. 
2h 45: Combe où l'on devine un peu plus haut au sud le départ du sentier de la cabane d'Er, à 2027m (30T 0707197; 4752812). (1)
J'ai choisi d'appuyer à l'ouest puis au SSO en direction de la crête (cairns plus rares). On atteint une mare, avant de se diriger au jugé vers la crête, en visant le point coté 2126 sur la carte IGN. 
3h 05: antécime à 2178m - 30T 0706950; 4752929-, belle vue sur le Pic d'ER.
Il suffit alors de rester sur le fil de la crête qui se rétrécit sur les derniers mètres et dévoile de beaux a-pics. 
3h 15: Pic d'ER, 2205m. 30T 0707000; 4753085. Très beau  panorama sur les montagnes d'Ossau et d'Aspe, la vallée d'Ossau et la crête frontière.

Je suis revenu par le même itinéraire en laissant la cabane d'Er et les pierres gravées par les bergers pour une autre fois...
  • (1) On peut donc se diriger au sud vers une zone marécageuse proche de la cabane, et rejoindre ensuite le point bas de la crête. 

J'ai revu la Punta...sous le soleil exactement

Retour ensoleillé dans cette région incomparable,
entre canyons et crêtes colorées...
Cliquer sur les photos pour les agrandir.
Canyon d'Ordesa et contreforts du Tobacor,
depuis la crête de la Sierra Custodia.

Du Casque au Cilindro...

Tobacor.

Las "Tres Sorores": 
Cilindro, Monte Perdido, Soum de Ramond.

Zoom sur le refugio de Goriz.

Vers le Sud, la Peña Montanesa.

Torre de Goriz et Soum de Ramond .

Cascade et coin rafraîchissant vers 2500m.

Depuis le GR11
vue sur la base de la crête de la Punta de las Olas.

Soum de Ramond depuis le GR11.

Depuis le GR11, le canyon  d'Añisclo.

Base de la falaise et sentier:
la voie passe à droite de la faille.

Depuis la crête finale de la Punta de las Olas,
Pic Long, Troumouse...

 Depuis la crête finale de la Punta de las Olas,
Soum de Ramond, sommet de la Punta...

Dernier ressaut avant le sommet.

 Depuis le sommet de la Punta de las Olas,
Soum de Ramond, Monte Perdido...

 Depuis le sommet de la Punta de las Olas,
Canyon d'Ordesa et Tobacor...

Début de la descente et crête d'éboulis.

Dernier regard vers le Soum de Ramond et la Punta de Las Olas,
depuis la base de la crête.

Soum de Ramond depuis le GR11.

Sommets de Gavarnie: 
Taillon, Casque, Tour, Marboré...
depuis les environs du Col Gordo.

Dernier regard vers las "Tres Sorores".

Iris des Pyrénées.
Fin du parcours.

13 août 2016: Magnifique randonnée au coeur de la partie orientale du Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido, à l'écart des foules s'élançant plus que jamais à l'assaut de ce dernier. 

En 2011, une météo chaotique nous avait empêchés de profiter du spectacle de crête, entre la Punta de las Olas et le Soum de Ramond.

En 2016, sans idée précise en tête si ce n'est de revoir la région avec de meilleures conditions, j'ai pu profiter des paysages exceptionnels, tant sur les sommets que sur les nombreux canyons prestigieux de la région. 

La descente fut un peu plus compliquée par un début d'indigestion dont je me serais bien passé...


 RESUME DU PARCOURS
Sortie longue à la journée.
Quelques éboulis fuyants sur la crête terminale.
Faire une bonne provision d'eau.

Accès route: Depuis la France (vallée d'Ossau), monter jusqu'au col du Pourtalet, puis basculer en direction de Biescas-Saragosse. Peu après Biescas, bifurquer à gauche (N 260) en direction de Torla, puis de Sarvisé. Arrivé(s) à ce dernier village, on monte à nouveau à gauche en direction de Fanlo que l'on laisse à droite pour se diriger vers Nerin (1280m). Au dessus de l'hôtel du village, la circulation étant réglementée, des navettes (autobus) permettent, du 1er juin au 12 septembre,  de rejoindre un plateau situé au-dessus du Cuello Arenas en 35mn environ, par une piste carrossable. Attention: 1 seul départ matinal à 7h pour un seul retour à... 20h
Réservations par téléphone depuis la France: 00 34 659 536 210.

0h 00: Départ à 2181m, au-dessus du collado ou Cuello Arenas  30T 0744646; 4723630.
On se dirige à l'E-NE en direction du col Gordo. Le cheminement est évident par temps clair (cairns). Après une courte montée, la voie descend légèrement pendant environ 2km.
0h 50: Col Gordo  2200m  30T 0254928; 4724902.
En poursuivant sur un nouveau sentier en balcon sur le flanc ouest de la Sierra Custodia, on s'élève doucement au NE jusqu'à un plateau herbeux situé sous le col Arrablo, en évitant de se laisser entraîner en descente vers le refuge de Goriz. Belle vue sur la "Cascada de la Cola del Caballo" puis sur  le refuge au NO.
1h 40: cairn à 2244m30T 0256201; 4726436. On s'élève au NE puis à l'Est sur le GR11, en abordant avec précaution une petite portion rocheuse. 
2h: col de Arrablo ou col supérieur de Goriz 2329m 31T 0256790; 4726727. Belle vue sur la Torre de Goriz et le versant sud des sommets de Gavarnie. On s'élève plus rudement sur un sentier de petits éboulis, jusqu'à un torrent.
2h 50: Ruisseau et petite cascade, 2490m30T 0257483; 4727178. Le sentier s'élève vers le Sud-Est, bute contre un petit mur calcaire (bien repérer les marques parfois effacées du GR) pour atteindre la cote 2720 environ. A cet endroit, il faut s'élever au Nord vers la crête en évitant de se laisser aspirer à droite par une large terrasse inclinée. Puis la voie franchit un ressaut et descend légèrement sur la fin.
3h 30 : Bifurcation (cairn à 2673m):  30T 0258876; 4726695. On s'élève à gauche -plein Nord- en direction d'une faille permettant de franchir la barre rocheuse protégeant la Punta de las Olas. On repère bientôt des cairns à droite de la faille.
3h 45: Partie supérieure de la faille à 2753m - 30T 0258912; 4726752 - que l'on traverse de droite à gauche. 
Au-dessus, le terrain s'élargit et on progresse sur une longue pente d'éboulis. Le fil de la crête, un peu aérien au niveau du dernier ressaut (contournable), dévoile des vues fantastiques sur les deux versants.
4h 30: PUNTA DE LAS OLAS, 3002m ou 3022m selon les cartes (1)30T 0258530;4727505.

A la descente, j'ai contourné la crête par la droite - sentes croulantes - pour retrouver la faille "stratégique" et le chemin du retour.
9h environ: fin du parcours à 2181m.
  • (1) La carte actuelle de l'Instituto Geographico de España donne une altitude de 3022m. Mon altimètre indiquait 3017m lors de mes 2 visites en 2011 et en 2016.